Rund Um

Du lundi au vendredi à 12h15 et 18h50
Logo de l'émission Rund Um

Il n'y a plus de raison de ne pas faire de vélo!

Deux ou trois roues, tandem ou vélo taxi, électrique, cargo,... les spécialistes du vélo estiment qu'aujourd'hui, si on veut faire du vélo, on peut faire du vélo. Le marché s'est développé à un rythme soutenu et est en capacité de proposer un vélo adapté à tout type de déplacement.

Par Régine Willhelm

C'est un des enseignements tiré du salon du vélo qui s'est tenu à Strasbourg les 28 et 29 septembre: il y a un vélo pour tout. Faire le tour du monde en vélo couché, faire ses courses en vélo à 3 roues en fixant son chariot de marché à l'avant du tricycle, livrer des machines à laver au centre-ville...
Les fabriquants sont peu nombreux en France mais il suffit de traverser le Rhin et de se rendre à Achern pour rencontrer un fabriquant historique, Draisin. En 1992, l'entreprise se concentre tout d'abord sur le marché du vélo adapté aux personnes handicapées. Plus récemment, elle a commencé à explorer le marché du vélo à destination des personnes âgées: des tricycles, stables, électriques qui permettent à ceux qui ont des problèmes d'équilibre de garder leur mobilité. Ce marché est en croissance exponentielle.
Ces trois dernières années, Draisin a également exploité son savoir-faire pour adapter ses modèles à la livraison en vélo cargo. De plus en plus de villes restreignent l'accès des centres historiques et demandent que le dernier kilomètre de livraison soit fait à vélo ou en petit véhicule non polluant. Draisin a sauté sur cette opportunité pour proposer des vélos cargo permettant le transport de 250 kilos de charges (conducteur compris). Des vélos Draisin circulent d'ailleurs à l'heure actuelle dans les rues de Strasbourg et assurent la livraison de colis. Draisin souhaiterait développer les vélos cargo à destination des services de nettoyage de la voirie ou encore des services de livraison de repas chauds ou froids. 

Le marché du vélo à destination des personnes âgées est en forte progression

Ces évolutions, et l'utilisation quasi-généralisée des moteurs électriques, ont permis de développer des modèles qui font le bonheur des personnes âgées. A Gerstheim, la maison de retraite du Manoir, s'est équipée de trois vélos cargo différents. L'un permet d'embarquer une personne dans un fauteuil roulant, un autre est un vélo tandem (côte à côte) et le dernier, un vélo taxi. Le coût de ces vélos est important, il faut compter de 8 à 10 000 euros par modèle. L'établissement a pu bénéficier de l'aide financière de différentes fondations et institutions.
 

Deux fois par semaine, à la belle saison, les pensionnaires ont la possibilité soit de pédaler, soit de se faire promener par des bénévoles. Sabine Pitois, l'animatrice de la maison de retraite, raconte que de temps à autre des pensionnaires demandent à passer devant leur ancienne maison d'habitation pour voir ce qu'elle devient ou saluer de la main d'anciens voisins. Un retraité, le sourire aux lèvres, nous glisse que ce qui est dommage, c'est qu'il n'y a plus de bistro dans le village et donc plus moyen d'aller boire un coup!
 
Les concepteurs de vélo ont aujourd'hui une réponse à chaque situation