Enquête exclusive : qui est vraiment le père Noël ?

Ce mystérieux personnage débonnaire infatigable distributeur de cadeaux n’a pas toujours été celui que l’on connaît aujourd’hui.  Il est temps de vous dévoiler son histoire secrète.  Enfants sages, on vous dit tout !

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Bien plus vieux que nous l’imaginions !

1000 ans, 2000 ? Non bien plus que cela... le vieux barbu nous aurait menti  sur son âge ! Si  l’on considère le travail des ethnologues,  le père noël aurait près de dix mille ans !  Des spécialistes considèrent qu’il serait apparu chez les  peuplades indo européennes dans la région de l’Anatolie,  c’était il y a 8000 ans avant notre ère !

Sympathique, pas toujours....

Avant d’incarner un sympathique joufflu,  le père Noël tel que nous le connaissons aujourd’hui a subi pas mal de transformations. Et disons-le clairement il est parti de loin !  
A l’origine, chez ces peuplades de l’Anatolie,  il ressemblait à une sorte de sorcier incarnant l'Esprit de la nature.Un  personnage masqué et cornu, branche à la main, enveloppé de peaux de bêtes... et barbu. Parfois, il était vêtu d'une longue robe. Le sorcier jouait le rôle d'intermédiaire entre les chasseurs et l'Esprit de la forêt à qui il fallait offrir des sacrifices en enflammant un arbre. Autre ancêtre du Père Noël : le dieu Odin de la mythologie germanique, que l'on adorait chez les peuples du nord de l'Europe, dans l'espoir en particulier d'assurer le retour du soleil après les longs hivers. On plantait alors un sapin illuminé.... par des torches et décoré devant les demeures. Déjà dans cette mythologie, le personnage était un vieil homme à la barbe blanche et vêtu de rouge. De plus, il conduisait un traîneau tiré par des rennes !

Des liens étroits  avec  Saint Nicolas ?

Au  Moyen-âge l’Eglise s’en mêle. Dans les zones nouvellement christianisées où les cultes païens celtiques et germaniques demeuraient forts,  l’église commence à mêler les légendes du dieu Odin  avec celles de certains saints chrétiens. C'est alors qu'apparut un certains : Saint Nicolas.


À partir du XVIe siècle, on retrouve donc  la tradition de Saint Nicolas qui effectue sa tournée des maisons pour distribuer des cadeaux aux enfants sages (aux enfants qui font chaque jour leur prière). On est alors encore loin du personnage débonnaire du Père Noël : Saint Nicolas est un saint sévère et moralisateur, coiffé d'une mitre d'évêque, accompagné le plus souvent de son compagnon détestable, le Père fouettard.

Le père noël enfant de la pub ?

Mais c'est aux États-Unis que s'est effectuée la mutation du bon vieux saint Nicolas importé par les Hollandais  en  Père Noël.  En effet, en 1883 l’illustrateur de presse new-yorkais Thomas Nast, semble avoir posé les bases de la représentation actuelle du père Noël : barbu, rond, jovial, vêtu de rouge et de fourrures… portant un large ceinturon de cuir. 

Cette image rassurante et confortable sera bien vite utilisée par de nombreux publicitaires américains pour mettre en scène le père Noël et bien sur ses produits dérivés.  Et contrairement à une idée reçue…ce n’est pas Coca Cola qui s’est emparé en premier lieu de cette image attractive.
Dès le tout début du XXème siècle. Colgate, Michelin, Texaco et bien d’autres ont utilisé le père Noel à des fins commerciales.
Ce n’est ensuite qu’en 1931 que le Père Noël devient ambassadeur de la société Coca-Cola, notamment parce que son costume était aux couleurs de la marque. L’hiver étant une période moins propice à la consommation de la célèbre boisson gazeuse, quoi de mieux qu’un symbole mondialement connu et immédiatement reconnu ?

D’où viennent ses cadeaux ?

Les cadeaux offerts aux enfants ne sont arrivés qu’à partir du 18 em siecle. Un rite  symbolisant les présents des Rois mages offert à  Jésus. En France et en Angleterre, les enfants reçoivent les cadeaux du Père Noël pendant la nuit du 24 décembre. Mais en Espagne, Noël est avant tout une fête religieuse : les Rois mages ne déposent les jouets que le 6 janvier.

A la même date qu’en Italie, où les cadeaux sont offerts par une vieille dame aux cheveux blancs : la sorcière Befana. Chez les orthodoxes, c’est la date de Noël qui diffère. La venue au monde du Messie est célébrée seulement le 7 janvier. Mais l’esprit de Noël reste le même partout.

Ou vit le père Noel ?

Une question qui divise encore le monde. Ou habite le père Noel ?  En effet, cet endroit est si bien tenu secret que nombre de pays se disputent encore sa localisation. 
Une chose est sûre, il s’est installé dans un pays fortement enneigé l'hiver (voire une grande partie de l'année),et  dans un pays où les rennes qui tirent son traîneau peuvent trouver de quoi se nourrir  toute l'année. La précision est importante. Sont donc logiquement entrés en concurrence: la Norvège, la Suède, le Danemark, le Canada et l'Amérique du Nord. Selon les Norvégiens, le Père Noël habitait à coup sûr à Droeback, petite ville à une cinquantaine de kilomètres d'Oslo. Mais où exactement ? Personne n’a trouvé sa maison. Les Suédois prétendirent longtemps que l'idole des enfants préparait sa tournée dans un chalet au nord-ouest de Stockholm, à Gesunda exactement. Mais là encore, personne ne l'a jamais vu faire ses courses en ville...
Bien sur les Américains sont persuadés qu'il habite au pôle Nord, Le Canada, pour sa part, prétend humblement qu'il serait simplement dans le grand-nord , plus particulièrement dans les Territoires du Nord-Ouest. Enfin dans le Pacifique, l'île Christmas se revendique également comme une résidence secondaire du père Noël.  Tout comme la Turquie, qui a gardé des reliques de saint Nicolas dans la très touristique région d'Antalya.