Eté 2020 : et si vous passiez vos vacances à restaurer le patrimoine bâti et naturel dans le Grand Est pour changer ?

Depuis la crise du coronavirus, nombreux sont ceux qui demandent de passer au "monde de demain", plus humain, et plus durable. C'est ce que propose de façon concrète l’association Études et Chantiers Engagement Civique (ECenCi), en réunissant de jeunes adultes autour de projets volontaires.

Chantier de restauration à Pompey
Chantier de restauration à Pompey © ECEnCi
Et si cet été, vous appreniez à restaurer le château de Pompey (Meurthe-et-Moselle)  ou encore à travailler le bois et les peintures naturelles dans une église classée à Nomeny ? Ce sont deux des quatre chantiers proposés en août 2020 en Lorraine par l’association Études et Chantiers Engagement Civique (ECenCi). Des projets qui permettent aussi de rencontrer d’autres adultes venus de France, et même du monde entier.
Les volontaires apprennent différentes techniques de restauration du patrimoine bâti ou naturel
Les volontaires apprennent différentes techniques de restauration du patrimoine bâti ou naturel © ECEnCi

"Le chantier est un support pour créer du lien social, et apprendre à mieux vivre ensemble", nous explique Angeline Balland, qui coordonne les projets en Lorraine. Pour seulement 139 euros d’inscription, chacun peut venir s’initier pendant deux ou trois semaines à une technique de restauration de patrimoine bâti ou naturel. Mais la vraie expérience, elle est d’abord humaine.

Car les stages proposés aux ‘locaux’ sont déjà en partie remplis par des adultes qui peuvent venir du sud de la France, d’Allemagne, mais aussi du Japon, ou encore du Mexique.

L’important, c’est de se mélanger autour d'un projet de développement durable, pour vivre un moment unique d’échange et de partage.

- Angeline Balland, coordinatrice "Études et Chantiers Engagement Civique"


Pour l’association "Études et Chantiers Engagement Civique (ECenCi)", ce qui compte, c’est de réunir des gens de différents horizons, de différentes nationalités, qui ne se seraient pas croisés autrement, et de les inviter à vivre un moment unique d’échange et de partage.

Une forme de volontariat, qui s’adresse un peu aux adolescents, mais surtout aux adultes, et qui fait la promotion d’une autre société plus écologique et plus durable, à l’image du chantier de St Mihiel qui propose de s’initier aux techniques de construction de murets en pierres sèches sur le site classé des Roches, ou encore du séjour pour les 16-18 ans à Joeuf qui va réunir des jeunes de la ville et d’ailleurs, autour de la réalisation de mobiliser de pic-nic en palettes.
Le chantier de Joeuf 2019 a consisté à créer un hôtel à insectes
Le chantier de Joeuf 2019 a consisté à créer un hôtel à insectes © ECEnCi

Apprendre ensemble

Pour ceux qui préfèrent le patrimoine bâti, il sera possible au mois d’août d’apprendre des techniques d’entretien de menuiseries et de peintures naturelles dans l’église classée de Nomeny. Les plus vaillants pourront s’initier à la maçonnerie, pour restaurer la tour Nord du château de Pompey.  Le travail de volontariat n’occupe pas toute la semaine, des moments d’échange et de partage sont prévus.
Le chantier est un support pour permettre l'échange, des moments de partage sont prévus
Le chantier est un support pour permettre l'échange, des moments de partage sont prévus © ECEnCi


Ces chantiers, où les participants sont logés et nourris, sont soutenus par la région Grand-Est, mais aussi par d’autres partenaires comme la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles du Grand Est), la DREAL (Direction Régionale Environnement Aménagement Logement), ou encore le Service Inventaire et Patrimoines du Département de la Meurthe-et-Moselle.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région grand est vacances sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter