En famille face aux boucles de la Sarre en Allemagne: "on se régale les yeux"

Sur le parking d’Orscholz, les plaques d’immatriculations donnent le ton. Luxembourg, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, France et même Hongrie. Pour admirer la fabuleuse et magique boucle de la Sarre, on vient souvent de loin, parfois d’à côté. Une balade Complètement à l'Est !
 

Manon et Lenaïc arrivent de Metz et connaissent bien la Sarre. Ils n’ont fait qu’une heure de route pour rejoindre le site surprenant des Boucles de la Sarre. "D’habitude, on va en Allemagne pour faire du shopping ! Là on avait envie d’une petite randonnée sous le soleil". Manon s’est renseignée sur le web et la boucle de la Sarre a retenu son attention. Soixante kilomètres plus tard, ils sont au bas de l’étonnant chemin des cimes.

Pour accéder au panorama, il faut serpenter sur un chemin de bois, suspendu dans les airs, au cœur de la forêt. Le Baumwipfelpfad est une invitation à la contemplation. 1250 mètres, d’une marche sans difficulté particulière, accessible à tous, y compris aux personnes à mobilité réduite, qui offre au regard la canopée sarroise. Hêtres, chênes, pins Douglas accompagnent le visiteur dans sa déambulation.  
 


Au bout du sentier, un escalier en colimaçon géant tout fait de bois vous emmène au sommet. Le belvédère culmine alors à 42 mètres de hauteur. Là, malgré le soleil qui règne en maître en cette journée de printemps, le vent souffle fort. Ben, 7 ans, s’en amuse. Il est en vacances avec ses parents et son petit frère en Sarre.

Venus de Cologne, la petite famille a opté pour un club de vacances situé à une petite heure de route mais les parents ont poussé toute la petite famille à venir prendre l’air sur les hauteurs. Et personne n’est déçu. Till, le plus petit est à l’abri dans sa poussette, Ben joue sur la terrasse qui surplombe le paysage et les parents tout sourire se délectent du paysage. "C’est vraiment super beau ! On ne regrette pas d’avoir fait un peu de voiture pour voir ça".
 


Un panorama qui rassemble

En contrebas, la Sarre, le fleuve opère son demi-tour devant les yeux des randonneurs venus nombreux. Du haut de la plateforme, le parc naturel de la Sarre s’offre au regard. Au loin, les Vosges se dessinent en arrière-plan. Magique ! Le méandre le plus connu d’Allemagne ne déçoit pas. Heidi et Karl ont d’ailleurs facilement convaincu leur fille et leurs petits-enfants de passer la journée ici. Ils viennent de Berlin et passent dix jours entre France et Allemagne. "En France, on a mangé du fromage. Là, on se régale les yeux", s’exclame Heidi dans un éclat de rire.
 

Entre la marche au cœur de la canopée et la pause panorama, le sentier des cimes de la Sarre nécessite deux heures au minimum. Deux heures de bonheur dont certains ne se lassent pas. Sur le retour, un petit groupe de retraités nous lance : "Nous, on vient dès que le temps le permet. C’est beau en toute saison !" Avis aux amateurs.
 

 
Bon à savoir avant la visite
Le sentier des cimes de la Sarre est une attraction touristique. Son entrée est donc payante. Comptez 10 euros pour un adulte, 21,50 euros pour un billet famille. Les horaires d’ouverture sont variables en fonction des saisons et le belvédère peut être fermé en cas d’intempéries.
La balade simple dans la forêt sans accès à la plateforme est en revanche gratuite.
L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité