Le FC Metz veut remplir le stade contre Caen

Pour la  première fois depuis 2008, le FC Metz a l'opportunité de se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe de France. Le club mosellan veut se donner toutes les chances, mercredi 7 février, face au SM Caen, et remplir son stade. Toutes les places sont au prix unique de 8 euros.

Le paradoxe messin continue. Derniers de Ligue 1 mais en plein rêve de maintien, les Grenats peuvent accrocher une place en quarts de finale de la Coupe de France mercredi 7 février face au SM Caen, actuel 13e du championnat.

Ce serait une première depuis la saison 2007-2008 qui avait vu les Lorrains de Miralem Pjanic s'incliner en quarts face au futur vainqueur de l'épreuve, l'Olympique Lyonnais. Depuis, un seul huitième de finale, perdu à Lorient, en 2011.

Pour se donner toutes les chances de se qualifier, le club a décidé d'appliquer un tarif unique pour toutes les places mises en vente : 8€, dans les cirages comme en tribune d'honneur.

Bertrand Fenot, directeur de la billeterie explique "Pour nous c’était tout naturel de mettre ce tarif à 8€, on a envie d’amener du monde au stade, il y a un quart de finale à la clé, peut-être"

Vu l'horaire de la rencontre, 18h30, les familles pourraient remplir les travées. Ce ne sera pas de trop face à un SM Caen qui avait battu Renaud Cohade et sa bande, lors de la 4e journée, 1 but à 0, sur un exploit individuel de Ronny Rodelin.

 Le FC Metz a remporté la Coupe de France à deux reprises, en 1984 et 1988.

Pour rappel, notre interview du gardien du FC Metz après le match Metz-Tours le mercredi 24 janvier 2018: 

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité