Football: Reims peut encore rêver de Coupe d'Europe la saison prochaine, Troyes espérait des barrages

La décision vient de tomber. La ligue de Football professionnel (LFP) a entériné la fin du championnat 2019-2020. Le Stade de Reims, 6ème de Ligue 1, peut encore rêver de la Coupe d'Europe. De son côté, l'ESTAC, 4ème de Ligue 2, ne jouera pas les barrages d'accession à la Ligue 1. 
Février 2020. Reims-Nice (1-1). Le défenseur Abdelhamid Yunis célèbre son but égalisateur avec ses coéquipiers.
Février 2020. Reims-Nice (1-1). Le défenseur Abdelhamid Yunis célèbre son but égalisateur avec ses coéquipiers. © François Nascimbeni / AFP
C'était une décision très attendue. Notamment depuis l'allocution du Premier ministre qui lundi avait déclaré que "la saison 2019-2020 de sports professionnels, notamment celle de football, ne pourra pas reprendre". 

Ce jeudi 30 avril, le conseil d'administration de la LFP a décidé d'entériner officiellement la fin du championnat de Ligue 1 et Ligue 2 en gelant la saison à la 28ème journée. Les membres du CA ont décidé d'appliquer le classement au ratio. " Le classement final en Ligue 1 Conforama est donc attribué selon le critère du classement établi par un indice de performance prenant en compte le nombre de points marqués sur tous les matchs joués. Pour départager les égalités sur cet indice de performance, les confrontations particulières ont été retenues", indique la LFP dans son communiqué.
Le Stade de Reims avec 1,46 points occupe la sixième place de Ligue 1, synonyme de qualification pour les matchs de poule (barrages) de la Ligue Europa, à condition que le PSG remporte les deux finales des coupes nationales (Coupe de la Ligue et Coupe de France) ou que celles-ci ne se jouent pas.

En effet, les vainqueurs de ces deux coupes sont automatiquement qualifiés en Coupe d'Europe. Si ces coupes ne se jouent pas, les places iront au cinquième et sixième du championnat, donc au Stade de Reims. De même, si le PSG, encore en lice dans les deux tournois et en final de la Coupe de la Ligue contre Lyon, rafle deux fois la victoire, il ira de toute façon en Ligue des Champions et non en Coupe d'Europe, laissant le champs libre aux Rémois.

 


Reims passe devant l'OL

La nouvelle n'a bien sûr pas fait que des heureux. Et notamment Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais, qui depuis des semaines oeuvrait pour que son club soit directement qualifié pour la Coupe d'Europe au détriment du Stade de Reims. Plusieurs scénariis étaient sur la table. Ce 30 avril, c'est le bureau de la Ligue Professionnel de Football qui les a toutes examinés.

Certains pensaient à une reprise possible du championnat au mois de septembre ou, en cas d'arrêt de la saison, que soit prise en compte la 27ème journée (la dernière journée complète sans match de retard). Une option défendue par Jean-Michel Aulas car son club était alors cinquième et les Rémois huitièmes. Jouer les barrages de la coupe d'Europe signifie aussi plus de droits télés et par les temps qui courent, c'est toujours bon à prendre. 

A 17h30, le conseil d'administration a publié un communiqué annonçant la fin des championnats professionnels pour la saison 2019-2020. 
 

Les barrages pour l'ESTAC ?

Avec ce classement au ratio, les Troyens terminent la saison à la quatrième place. De quoi être frustré. Daniel Masoni aurait espéré une reprise de la compétition fin août ou au moins avoir la possibilité de jouer les matchs de barrages pour une montée en Ligue 1.

Le président troyen a co-signé, mercredi 29 avril, un courrier envoyé par son homologue clermontois aux instances du football français. Avec les clubs d'Ajaccio et de Boulogne-sur-Mer (N3), ils proposaient que les matchs de play-offs se disputent à huit clos dans la région lyonnaise, peu touchée par le covid-19. Seulement, dans son communiqué, la LFP annonce que "le Conseil d’Administration a décidé d’adopter le principe de deux montées et de deux descentes entre la Ligue 1 et la Ligue 2"

Alors coup de sifflet final de ce feuilleton qui, depuis le début du confinement, tient en haleine tous les amateurs du ballon rond? Oui si les décisions prises ce jeudi sont votées par l'Assemblée générale de la LFP. Normalement une simple formalité sauf à compter sur un jeu d'influence de la part des présidents de clubs mécontents.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade de reims football sport estac ligue 1 ligue 2