Franck Passi sera l'entraîneur de l'OM pour le déplacement à Reims

Seul aux commandes d'un des clubs les plus mythiques du championnat de France ! L'ancien adjoint de Marcelo Bielsa restera le patron sur le banc de touche tant que l'Olympique de Marseille n'aura pas désigné un nouvel entraîneur en chef. Une crise dont le Stade de Reims pourrait profiter dimanche !

Tous les regards convergeront sur Franck Passi ce dimanche 16 août à l'occasion du match Reims/Marseille
Tous les regards convergeront sur Franck Passi ce dimanche 16 août à l'occasion du match Reims/Marseille © AFP
La conférence de presse de Vincent Labrune, le président de l'OM, ce jeudi 13 août n'a pas dissipé le malaise qui hante le club phocéen depuis que l'homme à la glacière a claqué la porte. Pas d'annonces sur le nom du nouvel entraîneur : autrement dit, c'est Franck Passi, qui présidera aux destinées de Marseille ce dimanche 16 août 2015 (14h00) pour l'affiche de cette seconde journée de championnat au stade Delaune.

Ce n'est pas faire injure au technicien marseillais que de dire que son expérience reste encore limitée. Celui qui était jusque là le bras droit de "El Loco" (ndlr "le fou") n'a en tout cas jamais eu l'occasion de diriger pleinement une équipe professionnelle. Entraîneur de l'équipe réserve de l'OM de 2010 à 2012, Franck Passi (49ans) est passé adjoint dans le staff de l'équipe première depuis 2012, travaillant donc sous les ordres de Didier Deschamps, Elie Baup, José Anigo, et enfin Marcelo Bielsa.

La crise marseillaise peut-elle profiter à Reims ?


Dans une telle situation, Reims qui reste sur une victoire surprise glanée dans les dernières minutes sur le terrain de Bordeaux (2-1), a donc tout à gagner. D'autant que Marseille ne cherche pas seulement un entraîneur ! Après une seule journée, l'OM est déjà dos au mur au niveau des résultats, puisque les supporters de la Cannebière ont eu la désagréable surprise de voir la modeste équipe de Caen venir l'emporter le week-end passé au Stade Vélodrôme (1-0).

Les conséquences probables au classement


Le calendrier était périlleux pour le Stade de Reims en ce début de saison 2015-2016. La victoire obtenue à Bordeaux a laissé Reims dans le club des huit équipes qui ont réussi à s'imposer sur cette première journée. Une seconde victoire, contre un Olympique de Marseille diminué, placerait à coup sur les stadistes dans le peloton de tête de la Ligue 1. Si jamais ils comptabilisaient 6 points après deux matchs face à deux grosses cylindrées, le bilan serait extrêmement positif.

Attention à l'orgueil marseillais !


Mais les fans de football sont bien placés pour savoir qu'une équipe qui touche le fond ne peut que remonter. L'Olympique de Marseille, le club qui suscite peut-être le plus d'engouement populaire en France, pourrait tenter de remettre les pendules à l'heure avant même l'arrivée de son nouveau coach. Les recrues Ocampos et Diarra ne manquent pas de talent. Reste à savoir si le collectif olympien saura enfin trouver ses automatismes pour combler les départs d'Ayew, Gignac et Imbula.

Et si Troyes aussi en profitait ?


L'an passé l'OM était venu infliger une gifle 5-0 au Stade de Reims lors de la 6e journée du championnat. Un match qui avait plongé le club marnais dirigé alors par Jean-Luc Vasseur dans la crise. A l'inverse la presse désertait à l'époque sur les chances de titre pour les Marseillais. Seule certitude un an plus tard : les amateurs de ballon rond n'auront à coup sur pas droit au même match.

Si le successeur de Marcelo Bielsa se fait attendre, Franck Passi pourrait bien être toujours aux commandes de l'OM lors de la venue de Troyes à Marseille ce 22 août dans le cadre de la 3ème journée du championnat.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade de reims football sport ligue 1 om