Guerre 14-18 : Les américains dans la Grande Guerre et la guerre des images

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Gueffier
Un aviateur américain et la caméra installée sur le cockpit
Un aviateur américain et la caméra installée sur le cockpit © France 3 Lorraine / US National Archives

Notre série sur les Américains pendant la Première Guerre mondiale s'intéresse aux images de la guerre. Quelle représentation avaient les américains de ce conflit ? Quelles images envoyaient-ils aux États-Unis ? Quels objectifs poursuivaient-ils? Régis Cael, réalisateur décrypte les archives.

Le réalisateur vosgien Régis Caël prépare un documentaire sur les américains pendant la Grande Guerre. 
Son film "Bienvenue en France" s'appuie sur les nombreuses archives américaines.

J'ai recensé plus de 250 heures d'images de guerre tournées par les américains en deux ans (1917-1918) soit presque 10 fois plus que les archives françaises.

Car si les Américains ont déployé énormément de moyens en hommes et en matériel pour leur intervention militaire en Europe. Il en fut de même pour le nombre de photographes et d'opérateurs de guerre. 
 

Images de guerre, images de propagande


Ces images sont très maîtrisées et relèvent d'une intention précise : il faut justifier l'ouverture d'un second front et recruter deux millions de volontaires. 

Pour atteindre cet objectif de propagande, les images ne montrent essentiellement que le quotidien des soldats sur l'arrière front. Il ne faut pas décourager les futures recrues. 

Contrairement aux images tournées par les français, les images sont édulcorées. On n'y voit très peu de combat et encore moins de morts. 

Des images que le réalisateur régis Caël n'hésite pas à qualifier de "gentillettes". 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.