Cet article date de plus de 3 ans

Il ne veut laisser aucun héritage, un octogénaire balance sa voiture sur un TER et piège sa maison

Un retraité haut-rhinois a imaginé un stratagème assez violent pour que ses enfants ne reçoivent aucun héritage. Il a été confondu par la gendarmerie de Colmar.
Il fallait oser. Pour priver ses enfants d’héritage, un octogénaire vivant dans le Haut-Rhin a eu recours à un plan assez radical. L'homme commence par louer un utilitaire pour transporter sa vieille Mercedes qui ne roule plus sur une voie de TER, non loin de Colmar. Le 6 avril, il la dépose sur les rails nuitamment. Quand le TER arrive, la collision pulvérise la voiture et la traîne sur un kilomètre. Aucun déraillement, mais un choc qui interrompt le trafic pendant quatre heures. Aucun blessé mais 140 voyageurs transférés par des bus jusqu'à deux heures du matin.

Selon les DNA, le retraité avait également prévu de faire sauter sa maison de Saint-Hyppolite en sciant des poutres et en plaçant des bombonnes de gaz. Il s’était également débrouillé pour se retrouver en situation d’insolvabilité.


C’est la gendarmerie de Colmar qui a appréhendé le retraité. Après avoir été brièvement placé en unité psychiatrique à Erstein, il a été placé en garde à vue, puis déféré au parquet de Colmar ce jeudi 21 juin après avoir avoué les faits. Une peine d’un an d’emprisonnement avec sursis - que doit encore valider le juge des libertés et de la détention - a été requise contre lui. Le retraité a été placé en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Le préjudice financier de la SNCF, dont le TER a pulvérisé la voiture abandonnée sur les voies, atteint les 970.000 euros. Et ce monsieur ne pourra pas payer…

Retrouvez nos images de la collision du TER

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers retraites