Cet article date de plus de 3 ans

Une émission de téléréalité chinoise se tournera en mai à Colmar

Colmar accueillera en mai le tournage de la 2e saison de Chinese Restaurant, une émission chinoise à succès mêlant cuisine et téléréalité. Pendant un mois, six célébrités chinoises devront gérer un restaurant asiatique dans la ville alsacienne.
La nouvelle est une fierté pour le maire de Colmar, Gilbert Meyer. En mai prochain, la préfecture du Haut-Rhin accueillera le tournage de la 2e saison de Chinese Restaurant, une émission culinaire chinoise mettant en scène des célébrités de l'empire du Milieu. L'élu Les républicains s'est réjoui de la décision de la production sur sa page Facebook, mardi 10 avril.


Ce choix est le fruit de plusieurs mois de négociations entre la Ville et le consulat de Chine à Strasbourg. La visite d'une délégation chinoise, dépêchée en Alsace pour réaliser des repérages, a permis de sceller l'accord. Pour le premier édile haut-rhinois, le choix de Colmar "confirme une nouvelle fois l'attractivité que la ville exerce au plan international". 
 

Une émission à succès

L'émission de téléréalité, diffusée par la Hunan TV, deuxième chaîne audiovisuelle de Chine après la chaîne publique CCTV, pourrait bien faire découvrir la cité pittoresque du Haut-Rhin à de nombreux téléspectateurs. La première saison, tournée en Thailande et diffusée fin 2017, avait permis à Hunan TV de réaliser l'un de ses meilleurs scores d'audience de l'année.

L'émission a un concept simple : l'équipe de tournage va suivre six stars chinoises, issues du monde du spectacle, dans la gestion d'un restaurant asiatique. L'événement mobilisera près de 200 personnes sur un mois et demi. L'équipe est toujours à la recherche d'hébergements mais aussi de son décor, un restaurant télégénique qui serait idéalement situé dans la Petite Venise. Selon nos confrères des DNA, la cité de Bartholdi était en concurrence avec Angers, Orléans, Chamonix et Saint-Émilion.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie télévision médias