Un Koch show en alsacien avec Marc Haeberlin sur le marché de Noël à Colmar : "Chez nous à L'Auberge, on parle alsacien"

Publié le
Écrit par Noémie Gaschy
Marc Haeberlin a cuisiné une spécialité alsacienne, la carpe frite, revisitée à la sauce japonaise.
Marc Haeberlin a cuisiné une spécialité alsacienne, la carpe frite, revisitée à la sauce japonaise. © C. Peyrot / France Télévisions

Rund Um. La ville de Colmar dit vouloir s’engager pour valoriser l’alsacien ces prochaines années. Première étape de ce chantier : un cook show en alsacien, organisé lors de l'un de ses événements phares, le marché de Noël, et avec deux invités de prestige, Marc Haeberlin et Serge Dubs.

Le plus grand chef alsacien et le meilleur sommelier du monde (distingué en 1989) en démonstration sur le marché de Noël de Colmar et en alsacien, s'il vous plaît. Marc Haeberlin et Serge Dubs ont été choisis par la ville et l'OLCA (l’Office pour la Langue et les Cultures d'Alsace et de Moselle) pour animer un cook show - ou plutôt Koch show - dans leur langue maternelle, jeudi 2 décembre 2021. Un événement inédit. 

L'objectif : montrer au public - des locaux et des touristes - que l'alsacien a sa place partout, y compris dans les plus grands restaurants, comme l'Auberge de l'Ill à Illhaeusern. "On parle encore alsacien avec cinq, six, même dix employés. Et aussi avec des clients : des Alsaciens, mais aussi des Suisses qui viennent de Bâle et qui nous comprennent", assure Marc Haeberlin. "Dans tous les pays où je suis passé, j'ai toujours été fier de parler de ma langue", complète Serge Dubs, le sommelier emblématique de la maison Haeberlin. 

Le Koch show a été filmé par six caméras et diffusés en direct sur les réseaux sociaux (voir ci-dessous). Au menu : de la carpe frite, telle qu'elle se prépare à Illhaeusern, panée dans du lait et de la semoule. Avec en accompagnement, une mayonnaise à la japonaise. Et trois vins, un sylvaner, un muscat et un riesling. De quoi faire entendre l'alsacien à l'autre bout du monde, car les deux professionnels sont appréciés et reconnus bien au-delà des frontières de l'Alsace et de la France.

Le maire de Colmar, Eric Straumann, assure vouloir s'investir pour le dialecte tout au long de son mandat. Il est persuadé que sa ville peut aussi en profiter. "Ce Koch show a attiré beaucoup de monde, dont des touristes. Ils ont envie de découvrir nos particularités, d'entendre notre langue", affirme-t-il. 

"Ils ont envie de dépaysement, pas d’un marché de Noël qui est comme à Paris ou à New York, précise Nadia Hoog, adjointe au maire déléguée au tourisme. Ils ont envie d’un vrai Noël alsacien, et le vrai Noël alsacien passe aussi par la langue, par la culture de la gastronomie et du vin, et donc l’alsacien pendant le cook show, c’était le meilleur argument pour la langue".

L'événement culinaire est la première pierre d'"un grand plan de valorisation de la langue et la culture alsacienne" lancé par la ville de Colmar. Au programme également : une école en immersion, davantage de plaques bilingues dans les rues ou encore des articles en alsacien dans le point colmarien (le magazine municipal). Des contributeurs capables d'écrire le dialecte sont d'ailleurs recherchés. Par ailleurs, l'OLCA interviendra pour former des agents et des volontaires à l'écriture de l'alsacien selon la méthode "Orthal".

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.