Une patrouille équestre de la brigade verte circule à Colmar, une première pour une ville de cette taille

Depuis la fin mars, la brigade verte réalise des patrouilles à cheval dans le centre-ville de Colmar, dans le cadre d’une expérimentation qui durera jusqu’à la fin du mois de juin.

C'est une première pour la cité de Bartholdi : la brigade verte expérimente, à sa demande, des patrouilles à cheval dans le centre-ville jusqu'en juin prochain. Le maire a dit banco.

Ce mercredi 12 avril 2023, Éric Straumann, le maire de Colmar, a convié à un point presse au Parc du Champ-de-Mars au sujet de cette nouvelle brigade équestre. Il a pu observer avec amusement que les deux chevaux patrouilleurs ont créé l’émeute auprès des passants.  

Il faut savoir que la ville est adhérente depuis 1991 de la brigade verte qui est donc la police verte. Celle du Haut-Rhin est même la plus grande de France, avec 80 agents gardes champêtres et près de 400 communes couvertes. 

Et on l’ignore trop souvent, mais Colmar est, selon les dires du maire, une ville rurale, notez l’oxymore, avec 6600 hectares de banc communal.

Prévention et verbalisation 

Il est à noter d’abord que les agents de la brigade verte seront toujours deux et sans doute toujours les mêmes. Et qu’ils ne seront pas présents tous les jours, mais au moins toutes les semaines, à un rythme variable. Ils ont vocation à protéger l’environnement -des dépôts sauvages par exemple, ou si quelqu’un jette un papier par terre - et seront présents en ville aux périodes de pointe comme à Noël.

S’ils ont une mission de prévention, leur fonction reste dissuasive. Ces gardes champêtres vont surveiller les espaces naturels, constater les infractions, lutter contre les dépôts sauvages, mais aussi contre les nuisances sonores et olfactives, intervenir sur les dégradations ou encore sensibiliser à l’environnement. Ils pourront verbaliser, même s’il y a fort à parier qu’ils feront l’attraction dans les rues.

Les patrouilles à cheval existent depuis 1989

Depuis près de 35 ans, ces patrouilles sont essentiellement réalisées en milieu rural. Pour le centre-ville, c’est une première. Ces deux agents de la brigade verte à cheval feront des tournées en ville en dehors des zones de circulation, c’est-à-dire dans les parcs, les jardins et les zones piétonnes.

Le maire nous précise qu’ils ont un avantage de taille : sur leurs chevaux, ils dominent la foule et ont un bel aperçu de ce qui se passe autour d’eux. Reste à savoir si cette expérimentation se pérennisera après le mois de juin.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité