Comment cette célèbre villa va être transformée en lieu de réception, "toute une série d'événements est possible"

Un couple de jeunes mariés, Karel et Robin Soldermann, a eu un coup de cœur pour l'ancienne villa des frères Schlumpf à Malmerspach (Haut-Rhin). Bâtie en 1890, la maison de maître est en cours de rénovation pour accueillir, avec la nouvelle orangerie, mariages et événements à partir de juin 2024.

Moulures, vitraux, lustres et tommettes d'époque, tout le décor d'origine est encore en place. Bâtie en 1890 à Malmerspach, dans la vallée de Saint-Amarin, l'ancienne maison de maître a tapé dans l'œil de ce jeune couple à la recherche d'un lieu d'exception. Après avoir prospecté dans le secteur, Karel et Robin Soldermann, respectivement 26 et 27 ans, ont racheté le domaine il y a deux ans. Objectif : faire de la villa un accueil pour les mariages et autres événements festifs tout en gardant l'esprit des lieux.

Un esprit marqué par l'empreinte des frères Schlumpf, Hans et Fritz, deux industriels franco-suisses à la tête d'un empire du textile en Alsace et qui ont fait de la villa leur résidence principale. L'histoire finit mal puisque l'usine de Malmerspach ferme ses portes du jour au lendemain en 1976 tandis que les deux patrons sont obligés de se réfugier à Bâle, leur patrie d'origine. Dans la vallée, la page a été tournée, mais les souvenirs sont encore vivaces. 

Coup de cœur pour le manoir

Il n'en fallait pas plus pour séduire le jeune couple à la recherche d'un lieu à forte identité. Karel et Robin se lancent dans l'aventure en quittant, pour lui, son métier de pâtissier et elle, son activité de comptable dans une banque. Ils s'offrent la villa des Hêtres pourpres, le nom du domaine, moyennant un investissement de trois millions d'euros et une année de travaux. 

"Elle semblait en bon état, à l'intérieur comme à l'extérieur, comme peut l'être une maison secondaire habitée dans l'année. On s'est rendu compte qu'il y avait de vrais dommages sur la structure, à cause de la mérule qui a attaqué la structure bois de la maison. On est allés de surprise en surprise", confie Robin à notre équipe. 

Pas de quoi cependant décourager le couple, bien déterminé à faire aboutir leur projet. Un projet qui inclut de tout refaire en gardant un maximum d'éléments d'origine. "On a jonglé avec les normes actuelles en tentant de garder le caractère ancien de la maison. On ne voulait pas dénaturer les lieux, mais l'équilibre est parfois difficile à trouver. Avec l'architecte, on a pu trouver un bon compromis, que ce soit pour les moulures en bois, les vitraux, etc."

Un projet validé

Dans la vallée de Saint-Amarin, le projet est bien accepté, autant par le maire de Malmerspach, Eddie Stutz, que par la communauté de communes. "C'était important pour nous, cet accueil. Étant jeunes, on peut donner l'impression de tout vouloir moderniser, mais en fait, on a montré qu'on était attaché au patrimoine local". Investir les lieux tout en respectant son histoire, "on a envie de la retranscrire et de la raconter". 

En juin, Karel et Robin devraient pouvoir accueillir leurs premiers mariages. Une orangerie a été créée de toutes pièces en écho à la véranda du manoir. La structure a été conçue pour pouvoir y organiser de somptueuses réceptions, tout en hébergeant les mariés et leurs proches dans la maison. L'orangerie pourra recevoir aussi des fêtes de famille ou d'autres événements. "On propose ce lieu de 300 m², les gens en font ce qu'ils veulent. Ils ont carte blanche pour en faire un lieu d'exposition, une séance de yoga ou de musique grâce à l'acoustique. Toute une série d'événements sont possibles", explique Karel Soldermann. 

D'autres lieux transformés similiaires existent ici et là comme par exemple à Corsept, en Loire-Atlantique ou aux Menus dans l'Orne.

L'orangerie pourra accueillir 130 personnes, la villa proprement dite, limitée à huit chambres, pourra en héberger une quinzaine. Le bâtiment emblématique de la vallée est bientôt prêt pour écrire une nouvelle page de son histoire.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité