Coronavirus dans le Haut-Rhin : la totalité des écoles, collèges, lycées, crèches fermés lundi 9 mars pour 15 jours

conférence de presse du préfet du Haut-Rhin / © France Télévisions
conférence de presse du préfet du Haut-Rhin / © France Télévisions

Ce vendredi soir 6 mars, le Premier ministre Edouard Philippe annonce la fermeture de tous les établissements scolaires du Haut-Rhin, à partir de lundi 9 mars, pour quinze jours. En tout, 136 cas ont été confirmés par un test en Alsace.

Par Florence Grandon

Ce vendredi soir 6 mars, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la fermeture de tous les établissements scolaires du Haut-Rhin, à partir de lundi 9 mars pour une durée de quinze jours. Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon a indiqué que la France comptait ce vendredi, 613 cas confirmés de coronavirus (190 de plus que jeudi), dont plusieurs dizaines de cas à Mulhouse et plusieurs dizaines de cas à Strasbourg. En tout, 136 cas ont été confirmés par un test en Alsace.

Jean-Luc Reitzer, député Les Républicains, de la 3e circonscription du Haut-Rhin fait partie des personnes infectées par le virus. Ses symptômes ont nécessité une hospitalisation au groupement hospitalier de la région Mulhouse Sud Alsace (GHRMSA). Son état est jugé sérieux, il est en réanimation, mais son état est stable.

Le préfet du Haut-Rhin Laurent Touvet a détaillé à la mi-journée quatre mesures pour ralentir la diffusion de la maladie sans pour autant bloquer la vie sociale, les activités économiques et pour ne pas entraver l’activité des secours et des personnels soignants. Dans le département, le nombre de cas de coronavirus est passé de 10 à 81 en deux jours. 
 
  1. Fermeture de certains établissements scolaires, périscolaires et lieux d’accueil de la petite enfance. Cette mesure a évolué dans la soirée puisque l'ensemble des établissements scolaires du Haut-Rhin sont fermés pour 15 jours à partir du lundi 9 mars.
     
  2. Interdiction dans tout le département des rassemblements mettant en présence simultanée plus de 50 personnes en milieu clos pour les réunions publiques et les rassemblements cultuels. Jeudi matin, le ministre de la santé a sorti un arrêté, établissent le seuil à 5000 personnes, mais il permet aux prefets de prendre des mesures plus restricitves, en fonction de la situation dans leurs territoires. Certaines exceptions concernent : les commerces, les entreprises, les bars et restaurants, les transports publics, les cérémonies familiales (mariages et obsèques). Mais malgré tout, les organisateurs sont invités à limiter le nombre de gens présent dans ces réunions.
     
  3. Interdiction dans tout le Haut-Rhin de tous les rassemblements sportifs, sauf s'ils se passent à huis clos, même chose pour les piscines, sauf si les entraînements ont lieu à huis clos.
     
  4. Interdiction aux mineurs de rendre visite aux personnes âgées ou aux personnes handicapés dans les établissements de santé publics et privés. La raison c'est que les enfants sont moins disciplinés dans les mesures d’hygiène et qu'ils peuvent aussi transmettre la maladie sans avoir de symptômes. Il demande donc que les contacts entre les personnes âgées et les mineurs soient limitées.
     
 

Pour toute question sur le coronavirus, appelez le 0800 130 000. Et le préfet et les médecins le rappellent : ne vous déplacez pas systématiquement, sauf si vous avez des symptômes graves. Pour ne pas encombrer les services d'urgence et éviter la non-prise en charge de malades plus graves.

Se protéger, oui bien sûr, en limitant les contacts qui ne sont pas nécessaires, mais surtout ne pas céder à la psychose !
-Laurent Touvet, préfet du Haut-Rhin


« J’invite toute la population à adopter une attitude responsable dans le même souci de précaution mais de proportionnalité, se protéger oui bien sûr, en limitant les contacts qui ne sont pas nécessaires, mais surtout ne pas céder à la psychose", a ajouté Laurent Touvet.

Ci-dessous le détail des mesures du préfet du Haut-Rhin annoncées dans la matinée:
 








 

Sur le même sujet

Les + Lus