• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

DECRYPTAGE : la population des villes et départements alsaciens progresse plus que dans le reste du Grand Est

Mulhouse est l'une des grandes villes alsaciennes où le solde naturel (chiffre des naissances auquel on soustrait les décès) est le plus fort. / © W. Dieterich, MaxPPP
Mulhouse est l'une des grandes villes alsaciennes où le solde naturel (chiffre des naissances auquel on soustrait les décès) est le plus fort. / © W. Dieterich, MaxPPP

Strasbourg et Colmar qui gagnent des habitants, Mulhouse qui en perd... Le Bas-Rhin et le Haut-Rhin dont la population progresse. Coup d'oeil sur la démographie alsacienne telle qu'elle était en 2016, grâce aux chiffres de l'Insee.

Par Vincent Ballester

La population alsacienne se porte-t-elle bien? Plutôt, si l'on en croit les chiffres délivrés l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) en 2019. Ces chiffres concernent l'évolution de la population entre 2011 et 2016. Ils indiquent qu'au sein de la région Grand Est, la population croît particulièrement dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin, si l'on compare aux autres départements. La croissance de la population de Strasbourg et Colmar domine celle des dix villes de la grande région les plus peuplées; par contre, Mulhouse perd de la population.
 

Dans le Bas-Rhin, Strasbourg, Haguenau, et Schiltigheim demeurent les trois villes les plus peuplées avec respectivement 279.284, 34.460, et 31.811 habitant(e)s. Dans le Haut-Rhin, il s'agit de Mulhouse (108.999), Colmar (69.899), et Saint-Louis (20.642).
 

Parmi les villes les plus peuplées d'Alsace, la hausse de la population est particulièrement marquée à Lingolsheim et Ostwald (Bas-Rhin) où l'on dépasse les 2% de croissance, et à Rixheim (Haut-Rhin). À Bischheim (Bas-Rhin), la baisse de la population est plus marquée.
 

Les villes où le solde naturel est le plus élevé, autrement dit où le nombre de naissances compense le plus le nombre de décès, sont Mulhouse pour le Haut-Rhin et Bischheim pour le Bas-Rhin. À noter qu'à Bischheim, toutes ces naissances ne suffisent pas à endiguer le taux particulièrement important de personnes déménageant ailleurs: entre 2011 et 2016, 1.3% de la population a quitté Bischheim. Toujours dans le Bas-Rhin, il y a plus de décès que de naissances à Bischwiller.
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus