La limitation de l'accès en voiture à ce quartier inquiète les commerçants du plus grand marché du Grand Est

Après avoir élargi le centre-ville piéton, Mulhouse souhaite limiter l'accès en voiture au quartier Franklin-Briand. Problème, le marché du canal couvert est au cœur de ce quartier. Trois fois par semaine, des milliers de clients y viennent en auto. Les commerçants sont inquiets d'un projet qui semble déjà bien avancé.

C'est sûr que trois fois par semaine, au quai de la Cloche à Mulhouse, on en prend plein le nez et les oreilles. Le marché du canal couvert, plus grand marché du Grand Est, ouvre ses portes aux habitants, mais pas seulement. Des gourmands et des curieux des régions limitrophes et même d'Allemagne et de Suisse viennent faire leurs provisions.

Un marché dont la réputation n'est plus à faire donc. Pourtant, depuis quelque temps, les commerçants s'inquiètent. La ville de Mulhouse est en passe d'étendre son plan de développement des mobilités douces, et cela passe par limiter l'accès en voiture au quartier Franklin-Briand, où se trouve le marché. Objectif : laisser la place aux vélos et au bus.

"Souvent les gens achètent des quantités importantes, un sac de patates, un poulet, des œufs, il faut une voiture pour ranger tous ses achats. Si demain, on réduit l'offre de stationnement, ces gens-là vont avoir des difficultés pour venir, seront écœurés et ne viendront plus", s'alarme Marc Wurtz, le trésorier de l'association des commerçants du marché.

Objectif : une ville plus apaisée

D'autant que des places de stationnements vont disparaître, pour les particuliers, "déjà là trouver un parking, c'est du sport", commente cet usager, mais aussi pour les commerçants avec 23 places supprimées pour aménager un square au niveau du secteur mercerie.

"La camionnette, c'est mon moyen de travail, témoigne Aicha El Azzaoui, commerçante sur le marché. J'ai des clientes qui me commandent parfois 4 à 6 paquets de laine, des femmes âgées, j'ai besoin d'avoir ma camionnette à proximité pour satisfaire ces commandes".

La Ville de Mulhouse n'a pas souhaité répondre à nos questions, tant que la concertation publique sur ce sujet n'est pas terminée, mais précise sur son site internet que "l’objectif est d’améliorer la qualité de l’air, d’avoir une ville plus apaisée, un espace public plus agréable, avec plus d’espaces verts, mais aussi de rétablir une continuité entre des itinéraires cyclables qui ne sont pas continus aujourd’hui et de permettre aux transports en commun d’être plus efficaces".

En attendant, le marché continue de faire bonne figure les mardis, jeudis et samedis de 6 heures à 17 heures avec 300 commerçants qui vous accueillent dans tous les domaines : alimentation, textile, maquillage, vaisselle et j'en passe.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité