Les bornes de recharge pour véhicules électriques se déploient, enfin, dans cette agglomération alsacienne

En retard sur le programme, l'agglomération mulhousienne a noué un partenariat avec un acteur privé pour installer des bornes de recharge sur l'ensemble du territoire. D'ici fin à la fin 2025, 338 points de charge pour les véhicules électriques et hybrides seront disponibles sur la voie publique.

Recharger son véhicule électrique sur une borne publique dans Mulhouse et alentour relève de l'exploit, voire de l'impossible encore en 2024. Sur la voie publique, il n'en existe que trois en tout et pour tout, une vingtaine dans les parkings ouvrage, comme à la gare centrale par exemple, ou dans les parkings de commerces.

En 2022 pourtant, tout cela devait changer. Un plan de déploiement de l'agglomération mulhousienne (M2A) prévoyait de développer l'offre de bornes disponibles dans un délai relativement court. L'idée n'a semble-t-il trouvé son chemin que deux ans plus tard. Il s'agit, aujourd'hui comme hier pour la M2A, de déployer des infrastructures de recharge pour répondre à une demande croissante. Les immatriculations de véhicules électriques ou hybrides ont en effet augmenté en France de 13,7% depuis le début de l'année 2024 par rapport à la période janvier/mai 2023.

Malgré l'augmentation du prix de l'électricité, le client y trouve son compte explique le directeur de la concession Peugeot Grand Est Automobiles Mulhouse, Marc Franzoni : "Avec la mise en place d’avantages très intéressants sur le leasing électrique par le gouvernement, on assiste à une explosion des ventes de véhicules électriques au premier trimestre 2024".

Au moins une borne par commune

Pour avancer dans le déploiement des équipements, l'agglomération a noué un partenariat avec un acteur privé, Ivizia-Crédit Mutuel Impact. "On a rédigé un cahier des charges imposant un certain nombre de conditions au partenaire", souligne Elodie Passat, la directrice de la transition écologique et climatique de la M2A. 

Au final, 338 points de charge, soit 169 bornes, seront installés sur l'ensemble de l'agglomération d'ici fin 2025, l'objectif étant d'une borne par commune au minimum. À Mulhouse intra-muros, un déploiement plus important est prévu avec 41 stations et 140 points de charge. 

Les premières bornes sont opérationnelles depuis le 5 juillet dans plusieurs rues de Mulhouse : rue du Puits, rue du Château-Zu-Rhein, rue de Verdun et rue de Bretagne. Une borne est aussi en service à Chalampé, salle des Chênes. 

Mode d'emploi

Il sera possible de payer le service par carte bancaire sur chaque borne ou par smartphone via les applications en usage, notamment chargemap. "Ils ont aussi la possibilité de le faire par le biais du compte mobilité qui est une spécificité de l'agglomération mulhousienne", précise Elodie Passat.

Le tarif est établi en fonction de la puissance des bornes, qui sont de trois types : "Les bornes dites normales d'une puissance de 22 kW pour récupérer 40 km d'autonomie en une heure à raison de 36 centimes du kW, la borne rapide en 22/24 kW pour des arrêts de 20 minutes et les bornes ultrarapides de 150 kW installées sur des points clés de passage". Les abonnés bénéficieront d'un tarif plus avantageux et un tarif de nuit sera mis en place.

La localisation et la disponibilité des bornes sont possibles sur l'application chargemap. 

La place grandissante des véhicules électriques

En France, le nombre total de points de charge ouverts au public au 31 mai 2024 est de 133 053, soit une augmentation de 33% sur 12 mois et une moyenne de 197 pour 100 000 habitants. 

Voilà de quoi rattraper le retard accumulé ces dernières années en matière d'équipement puisque dans le même temps les nouvelles immatriculations de véhicules hybrides et électriques ont augmenté de 21%.

L'autonomie, qui restait le principal frein pour les clients, a changé la donne. "Il y a eu beaucoup de progrès sur ce point. Elle est maintenant comparable aux véhicules thermiques. Aujourd'hui, c'est plutôt le problème des bornes pour les clients en habitat collectif qui subsiste. C'est une bonne chose que la M2A développe les installations sur les voies publiques", fait remarquer Marc Franzoni.

Si le taux d'installation de points de charge est en nette augmentation ces derniers mois, les projections pour les années 2030 montrent que l'effort ne doit pas être relâché. Il faudrait en effet environ 400 000 points de charge pour pouvoir répondre à cette date aux besoins de plus de 12 millions de véhicules électrifiés.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité