Mulhouse : des bornes de recharge pour les véhicules électriques vont être déployées dès 2022

A la traîne, l'agglomération mulhousienne va nouer un partenariat avec un acteur privé pour installer entre 50 et 150 bornes de charge sur le territoire. Aujourd'hui, seule une poignée de ces stations est disponible.

Autour de Mulhouse, c'est plutôt la galère pour qui veut recharger son véhicule électrique à une borne publique. En dehors de la vingtaine d'installations dans les parkings en ouvrage ou les parkings de magasins, il n'y en a qu'une poignée sur la voie publique. "Et certaines sont hors-service. C'est un peu compliqué, raconte un utilisateur. Si une autre voiture est sur la borne, il faut attendre qu'elle charge. Et vu que ça met beaucoup de temps, c'est difficile de charger sa propre voiture."

Mais tout cela pourrait bientôt changer. Mulhouse Alsace Agglomération (M2A) souhaite développer l'offre de bornes disponibles, d'abord pour répondre à une demande croissante. Les immatriculations de véhicules électriques ou hybrides ont augmenté de 62% en 2021 par rapport à 2020, en France. "L'objectif est d'accompagner ce mouvement et de donner un coup d'accélérateur au nombre de bornes qu'on pourra trouver dans l'espace public", assure le directeur Mobilités et transports de la M2A, Christophe Wolf.

50 à 150 nouvelles bornes

Dans l'agglomération mulhousienne, 50 à 150 bornes de recharge pourraient voir le jour prochainement. Le chiffre est vague mais il dépendra du partenaire privé que va choisir M2A pour déployer ces stations. "Les candidats vont nous proposer un nombre de bornes, et les lieux pour les installer, explique Christophe Wolf. Nous choisirons ensuite la proposition la plus pertinente."

M2A a toutefois imposé des conditions non négociables. Au moins une borne doit être installée dans chacune des 39 communes de l'agglomération. L'investissement global sera à la charge du partenaire privé, tout comme l'entretien des bornes. En contrepartie, le prestataire dispose de l'exclusivité d'exploiter les bornes sur le territoire, sans concurrence, "pour un délai que nous devons encore négocier", précise Christophe Wolf. Les premières installations pourraient avoir lieu dès 2022.

Pas de précision en revanche sur le type de bornes, si elles seront à charge rapide ou lente.

Boom des véhicules électriques

En France, le nombre de points de charge installés a augmenté de 64% entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021. Dans le même temps, les nouvelles immatriculations de véhicules hybrides et électriques ont aussi augmenté, de 62% (+45% pour les voitures électriques uniquement). Un record.

L'autonomie, et donc la possibilité de recharger à une borne, reste le principal frein pour les clients qui veulent se tourner vers une voiture électrique. Chez les concessionnaires, on assure que les véhicules électriques se vendraient mieux avec un meilleur réseau de bornes.

"Si le client travaille dans un périmètre de 80 à 100 km, il n'y a aucun souci. Il recharge chez lui ou dans son entreprise. Mais dès qu'il s'agit de faire plus de distance et d'avoir besoin d'un maillage pour se recharger, c'est plus difficile", explique le directeur de la concession Peugeot Grand Est Automobiles Mulhouse, Sébastien Sanchez.

L'objectif "100.000 bornes avant fin 2021" du ministère de Transition écologique, présenté en octobre 2020, est loin d'être atteint. Au 31 décembre 2021, il n'est complété qu'à moitié : 53.667 points de charge installés partout en France.