• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

VIDEOS - Mulhouse : violemment heurté par une mini-moto, un policier blessé en marge de la manifestation des lycéens

La scène s'est déroulée avenue Kennedy à Mulhouse. / © Stéphanie Mallauran / France 3 Alsace
La scène s'est déroulée avenue Kennedy à Mulhouse. / © Stéphanie Mallauran / France 3 Alsace

Un policier a été blessé ce vendredi matin à Mulhouse vers 9h15. Les lycéens manifestent encore ce vendredi au centre-ville de Mulhouse. Un individu a volontairement foncé avec son deux-roues sur les forces de l'ordre. Il a été interpellé.

Par Daniel Gerner

Ce vendredi matin, comme la veille, les lycéens des établissements Montaigne et Schweitzer, rejoints par les élèves du lycée Stoessel, manifestaient leur mécontentement dans les rues du centre-ville de Mulhouse. Des face-à-face avec les forces de l'ordre souvent tendus, avec utilisation notamment de gaz lacrymogènes.

C'est en marge de ces manifestations qu'un individu a volontairement foncé sur les forces de l'ordre, projetant sa moto sur un policier. "Un policier qui protégeait une rue du centre-ville de Mulhouse s'est vu subitement foncer dessus en moto par un lycéen sans casque", a précisé le préfet du Haut-Rhin lors d'un point presse. L'individu, mineur, a été interpellé et placé en garde-à-vue. Transporté aux urgences, le policier s'en tire avec une quinzaine de points de suture à la jambe. Il n'a subi aucune fracture, contrairement à ce que laissaient penser de précédentes rumeurs. Le policier est ressorti de l'hôpital en milieu d'après-midi. Plusieurs vidéos de l'agression circulent sur Twitter. 
  
Le policier est gravement blessé. / © Stéphanie Mallauran / France 3 Alsace
Le policier est gravement blessé. / © Stéphanie Mallauran / France 3 Alsace

Un second policier a été légèrement blessé dans la matinée. Vers 12h30, le préfet du Haut-Rhin a indiqué qu'il subsiste des "petits groupes très mobiles" en centre-ville de Mulhouse. Laurent Touvet a "appelé au calme" et incite à ne pas "aller sur la voie publique au contact de ces casseurs qui viennent pour détruire pour piller et non pas pour manifester une quelconque revendication". Ci-dessous, voyez la totalité de la conférence de presse du préfet du Haut-Rhin, vendredi au commissariat central de Mulhouse.
 

Dans un communiqué, la maire de Mulhouse Michèle Lutz a condamné les violences de la journée : "Ces actes renvoient une image dégradée qui n’est pas représentative de notre jeunesse" et rendu hommage aux services de police et de gendarmerie. Michèle Lutz est allée rendre visite au policier blessé à l'hôpital. La maire souhaite une réponse judiciaire "exemplaire" pour la trentaine d'individus interpellés et en appelle à la "responsabilité des manifestants comme des parents". Par ailleurs, les moyens de la police municipale sont renforcés "afin que les activités économiques puissent se poursuivre dans les meilleures conditions possibles"

La rectrice Sophie Bejean a également exprimé sa solidarité au policier blessé.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus