Retzwiller : mesures d'urgence dans “le village qui pue”

A Retzwiller, une décharge départementale est à l'origine d'odeurs épouvantables. Les habitants et les élus sont furieux contre Suez, l'exploitant de cette décharge. / © Vincent Lemiesle
A Retzwiller, une décharge départementale est à l'origine d'odeurs épouvantables. Les habitants et les élus sont furieux contre Suez, l'exploitant de cette décharge. / © Vincent Lemiesle

La préfecture du Haut-Rhin ordonne des mesures d'urgence, à Retzwiller, pour stopper les mauvaises odeurs de la décharge départementale. Suez doit se mettre en conformité dans les plus brefs délais.

Par Marie Pouchin

Interdiction d'apporter de nouveaux déchets dès maintenant. Obligation d'entamer des travaux pour couvrir l'alvéole de stockage avec mise en place d’une captation du biogaz odorant pour un retour à la normale avant le 1er mai. La mise demeure de la préfecture du Haut-Rhin (lire ci-dessous) est ferme à l'encontre de Suez, l'exploitant de la décharge.
A l’issue d'une réunion avec les élus et de l’inspection menée par la la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) sur le site de Retzwiller,"il a été constaté que les nuisances sont liées à l’excès de stockage de déchets dans des conditions non conformes", précise le communiqué de presse.



Ces mesures d'urgence font suite au ras le bol des habitants  qui avaient rebaptisé Rezwiller "village qui pue". Leurs élus étaient eux aussi montés au créneau contre les nuisances de la décharge. Des nuisances que l’exploitant, la société Suez, explique par des travaux. Chaque année, 80.000 à 90.000 tonnes d’ordures sont enfouis sur site. La décharge départementale de Retzwiller, en activité depuis 1975, est la seule autorisée dans le Haut-Rhin.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus