Haute-Marne : dix-huit routes départementales vont repasser à une limitation de vitesse de 90 km/h

Ce vendredi 17 juillet 2020, le conseil départemental de Haute-Marne étudie en séance plénière, le passage de dix-huit nouvelles routes départementales à 90km/h. Soit 290 km de routes.

Nicolas Lacroix (LR) déterminé à revenir aux 90 km/h, le 9 janvier 2020 participe à la pose des nouveaux panneaux.
Nicolas Lacroix (LR) déterminé à revenir aux 90 km/h, le 9 janvier 2020 participe à la pose des nouveaux panneaux. © Aurore Trespeux - France 3 Champagne-Ardenne
Le 8 janvier 2020, le département de la Haute-Marne avait été le premier à repasser plusieurs parcelles de routes départementales à 90 km/h. Il s’agissait à l’époque de 15 axes représentant en tout 470 km. Ce vendredi 17 juillet 2020, le conseil départemental étudie en séance plénière, l’augmentation du nombre de parcelles limitées à 90km/h dans le département, au lieu de 80km/h sur ce genre de routes dans le reste du pays depuis 2018. Cette fois-ci, il s’agirait de 18 axes routiers, soit 290 km en tout.
 
Le 8 janvier 2020 15 axes routiers départementaux soit 470 km de routes étaient repassés à une limitation à 90 km/h. Fin juillet, 18 axes routiers, soit 290 km repasseront également à cette limitation.
Le 8 janvier 2020 15 axes routiers départementaux soit 470 km de routes étaient repassés à une limitation à 90 km/h. Fin juillet, 18 axes routiers, soit 290 km repasseront également à cette limitation. © Conseil départemental de Haute-Marne


"Nous n’avons pas enregistré d’accident majeur depuis le retour aux 90km/h sur les routes départementales depuis janvier. Même si nous restons prudents et espérons que les choses continuent de la sorte," explique Nicolas Lacroix, président du conseil départemental (LR).

"Nous avons choisi ces nouvelles parcelles avec attention. Ça ne s’est pas fait sur une carte. J’ai pris la voiture pour les pratiquer moi-même. Celles qui paraissent plus accidentogènes, parce que par exemple, il y a des arbres à moins d’un mètre des bas-côtés, sont restées limitées à 80 km/h," rajoute-t-il.
 
Certaines parcelles ont été choisies dans la continuité de celles choisies par les départements voisins comme la Côte-d'Or, dans la mesure où elles se prêtaient à une augmentation de la limitation de vitesse.

"Nous sommes très attentifs à l’entretien des routes et nous allons mettre en place un observatoire départemental qui associera étroitement les services de l’Etat et les acteurs de la prévention routière dans le but d’analyser les causes des accidents de la route, mais aussi d’en tirer les enseignements et d’améliorer les aménagements de sécurité," développe le président du conseil départemental.
 

Nous avions moins de morts en 2016 qu’en 2019 sur nos routes départementales. Et pourtant, à l’époque, elles étaient limitées à 90 km/h.

Nicolas Lacroix-Président du conseil départemental de la Haute-Marne (LR)


"Lorsque l’on regarde nos chiffres, on constate qu’en 2016, nous avions moins de morts qu’en 2019 sur nos routes départementales. Et pourtant, à l’époque, elles étaient limitées à 90 km/h. Pour en avoir discuté encore cette semaine avec les forces de police et de gendarmerie, les problèmes de vitesse excessive sont souvent liés à la consommation d’alcool et de stupéfiants. C’est avant tout une question de comportement des conducteurs. Une vitesse maximum n’est pas une vitesse à laquelle on roule tout du long sur une route. On s’adapte forcément au parcours," conclue Nicolas Lacroix.

En tout 790 km de voie sur les 3.900 du département vont donc repasser à 90 km/h, mais pas plus, à court ou moyen terme, d’après le conseil départemental. La commission départementale de la sécurité routière étudiera cette nouvelle carte des axes routiers limités à 90km/h le 20 juillet 2020.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité routes économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter