Haute-Marne : pourquoi les thermes de Bourbonne-les-Bains rouvriront seulement le 24 mai

C’est officiel, après des mois à avoir vu la date repoussée, les thermes de Bourbonne-les-Bains, en Haute-Marne, vont pouvoir rouvrir leurs portes. Avec un petit décalage par rapport à l'autorisation d'ouverture au 19 mai 2021.

A l'heure de la réouverture, les curistes ont plus réserver de places cette année qu'à la sortie du premier confinement en 2020, aux thermes de Bourbonne-les-Bains.
A l'heure de la réouverture, les curistes ont plus réserver de places cette année qu'à la sortie du premier confinement en 2020, aux thermes de Bourbonne-les-Bains. © Carole Recouvreur

Il a été question de mars, puis d’avril et c’est enfin le temps de la réouverture des thermes de Bourbonne-les-Bains. Enfin pas encore tout à fait, puisque les premiers curistes n'arriveront "que" le 24 mai. "Lorsque le calendrier du déconfinement a été annoncé, au départ nous étions dans la vague du 9 juin, puis à la faveur du week-end qui a suivi l'annonce, nous avons été intégrés à la vague du 19 mai, indique Carole Recouvreur, directrice régionale d’exploitation des thermes de Bourbonne-les-Bains. Nous avons alors pu remplir à nouveau les bassins mais avant toute réouverture, nous devons faire des analyses et attendre quinze jours pour avoir les résultats. Cela décale donc légèrement la date mais, à Bourbonne, nous serons tout de même dans les premiers, certains établissements ne pouvant rouvrir que le 31 mai ou le 7 juin du fait de ces contraintes d'analyses."
 

"Nous avons l'expérience de l'année dernière pour modèle"

Et pour cette réouverture, les conditions sanitaires s'annoncent encore plus drastiques. "Comme l’an dernier, certains soins seront proscrits à cause de la Covid, le nombre d’entrées sera limité et surtout espacé pour éviter que les curistes ne se croisent. Et bien sûr, le port du masque reste obligatoire, et les gels hydroalcoolique sont répartis dans tout l’établissement. Nous faisons extrêmement attention avec les protocoles sanitaires, et cette fois-ci, nous avons l’expérience de l’année dernière comme modèle", explique Carole Recouvreur.

"Seules 300 personnes seront autorisées sur le site en même temps !"

Carole Recouvreur, directrice des thermes de Bourbonne-les-Bains


"La seule chose qui a changé, c’est le nombre de curistes autorisé sur place et qui a encore diminué ! Cette fois-ci, seules 300 personnes seront autorisées sur le site en même temps, c’est-à-dire 50 % de moins que d’habitude", précise-t-elle.
 

Des clients plus motivés qu'en 2020

Autre changement par rapport à la réouverture de l'an dernier, cette fois l'engouement semble bien présent alors que la reprise avait été poussive en 2020. "Dès l’annonce de la date officielle de réouverture, les curistes se sont inscrits pour des soins ! Ceux qui ne sont pas venus l’an dernier, par peur du virus, souffrent beaucoup de ne pas avoir pu faire les soins qui soulagent habituellement leurs douleurs. Et puis la moyenne d’âge de nos clients habituels correspond à celles des vaccinés. Ils sont bien plus sereins à l’idée de venir faire leur soin avec toujours les gestes barrières."
 

Les mesures sanitaires seront renforcées par rapport à l'an passé, suite au développement des différents variants de la Covid-19.
Les mesures sanitaires seront renforcées par rapport à l'an passé, suite au développement des différents variants de la Covid-19. © Carole Recouvreur


Une très bonne nouvelle pour l'établissement car selon sa directrice "la situation financière reste fragile". "Nous avons pu bénéficier du chômage partiel, de 15.000€ de chèques cadeaux du conseil départemental, de la suppression de la redevance pour l'eau que nous payons à la commune pour 2020 et 2021 et, depuis janvier 2021, nous sommes entrés dans le dispositif des 70% de charges fixes prises en charge par l'Etat mais nous avons consommé en grande partie notre PGE (prêt garanti par l'Etat ndlr)", expose Carole Recouvreur.

Pour le moment, l’établissement s’interroge surtout sur les décisions que prendront les autorités sanitaires. "Nous ne savons pas encore si nous devrons demander un test PCR, dans quel délai ou si un pass vaccinal sera mis en place pour nous permettre d’accueillir les curistes", détaille la directrice de l’établissement.

Chaque année, la période d'ouverture des thermes se situe entre mars et novembre, l'an dernier ils avaient pu ouvrir du 13 juillet au 29 octobre (date du deuxième confinement). Un manque à gagner important d'autant qu'ils rappportent énormément au village de Bourbonne-les-Bains. Ce sont tous les commerces locaux qui bénéficient du va-et-vient de curistes, d’après le maire de la ville, André Noirot (LR).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
thermalisme sorties et loisirs covid-19 santé société