Les animaux à l'honneur dans une exposition inédite au musée de la Coutellerie

Depuis le mardi 02 avril, le musée de la Coutellerie de Nogent (Haute-Marne) propose une exposition consacrée aux liens entre le monde du couteau et les animaux, par tous les prismes. Idéal pour une sortie.

Ce n'est pas un zoo, mais on y verra plein d'animaux. Ceux-ci sont au centre d'une nouvelle exposition, démarrée depuis le mardi 02 avril 2024 au musée de la Coutellerie de Nogent (Haute-Marne).

Le public a jusqu'au mois de novembre 2025 pour en profiter. Pour rappel, le musée n'ouvre que de février jusqu'à la fin du mois d'octobre, avant hivernage.

France 3 Champagne-Ardenne a pu s'entretenir avec Benoît Garnier, le directeur du musée. "On a voulu montrer, à travers le prisme de nos collections, tous les rapports que pouvait avoir l'animal avec le monde de la coutellerie."

Manger son poisson avec un couteau représentant un poisson

"On va trouver dans quatre vitrines toutes les matières-premières animales utilisées en coutellerie : manches de couteaux, anneaux de ciseaux... qui sont en os, en ivoire, en écailles de tortue, en bois de cerf, en nacre, en corne de bovidé." Un grand planisphère permettra au public de savoir d'où proviennent toutes ces ressources, par exemple le pourtour de l'océan Indien pour la nacre. Des matériaux de substitution sont aussi présents pour rappeler que de nos jours, la Convention de Washington fournit un cadre pour éviter la surexploitation voire la disparition des espèces concernées par plusieurs de ces matières. 

Deux autres vitrines présentent des accessoires, par exemple des ciseaux, sur lesquels sont figurés des animaux. Ainsi, en ce qui concerne les arts de la table, les couteaux à poisson... montraient souvent des poissons ouvragés dans le métal. Une pièce remarquable : des ciseaux en forme de cigogne, à la symbolique évidemment forte... utilisés pour clamper le cordon ombilical à la naissance d'un bébé. 

Une collection imposante

"On a aussi voulu montrer en quoi l'animal pouvait être une force motrice." Pour l'occasion, le musée a ressorti des réserves deux imposantes machines : une roue à chien, et un manège à mulet (ce dernier n'avait jamais été présenté au public). Ces mécanismes entraînés par les animaux actionnaient des meules ou des polissoirs destinés aux lames.

"Un autre aspect mis en avant, ce sont tous les instruments de nos collections qui servent aux soins ou à l'élevage des animaux. Par exemple pour la tonte des moutons, le toilettage des chiens. Ou les soins aux chevaux, avec les couteaux des maréchaux-ferrants." Une vitrine présentera en outre des ustensiles utilisés par les vétérinaires, et même, "c'est assez rare, des prothèses de hanche toutes petites destinées aux chats et aux chiens".  

Deux autres vitrines s'attardent sur l'animal au centre de la chasse et de la pêche. Pour cette exposition qui a mis six mois à être montée, des panneaux informatifs particulièrement complets ont été installés. Une petite centaine d'objets est exposée. 

Au-delà du règne animal, les collections du musée de Nogent, capitale du couteau (on en fabrique encore dans cette ville), sont riches de près de 10 000 pièces. On en trouve 9 000 en réserve, et 1 000 exposées à titre permanent, pour en apprendre plus sur l'histoire de la coutellerie, notamment nogentaise (voir l'emplacement sur la carte ci-dessous).

Pour visiter ce musée, il faut savoir que tous les publics sont les bienvenus, y compris les enfants. "Il est possible d'appréhender nos collections sans forcément devoir lire tous les panneaux. La partie graphique est donc très importante, et peut se suffire à elle-même." Toute la scénographie du musée, y compris pour la partie permanente, a d'ailleurs été revue pour l'occasion. De même, de nombreuses pièces sont exposées pour la première fois. "C'est assez différent de ce que les gens ont pu voir ces dernières années." 

Le musée est ouvert toute la semaine (même le dimanche), sauf le lundi. Le public est accueilli de 10h00 à 12h00, et de 14h00 à 18h00. Le tarif est peu élevé : cinq euros pour les adultes, 2,50 euros pour les enfants de 6 à 12 ans (en-dessous, les enfants ne payent pas). Le prix de la visite guidée, destinée en principe aux groupes, remplace le coût d'entrée : il est de six euros par personne, quel que soit l'âge (toujours gratuit en-dessous de 6 ans). 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité