• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Violences aggravées contre les forces de l'ordre : de 10 mois avec sursis à 18 mois d'emprisonnement

© S.Janeczko / France 3 Champagne-Ardenne
© S.Janeczko / France 3 Champagne-Ardenne

Le 19 novembre dernier, en marge de la manifestation des gilets jaunes, des heurts entre manifestants, et force de l'ordre ont éclaté. Ces violences ont entraîné l'arrestation de plusieurs personnes qui comparaissaient devant le tribunal correctionnel ce vendredi 11 janvier.
 

Par Isabelle Forboteaux

Le 19 novembre 2018, sur la Nationale 4, en marge d'une manifestation, dans le cadre du mouvement des gilets jaunes, des violences ont éclaté.
Plusieurs personnes ont été arrêtées dont 8 comparaissaient ce vendredi 11 janvier devant le tribunal correctionnel de Chaumont.

L’examen des faits et les auditions des prévenus se sont terminés à 1h du matin.

Durant son réquisitoire, le Parquet demandait des peines entre 12 et 15 mois de prison. Le Procureur de la République évoquait notamment que « les prévenus ne participaient pas à une manifestation pacifiste de gilets jaunes. Ils sont venus pour casser du gendarme » disait-elle en substance.

Le tribunal correctionnel de Chaumont a ensuite rendu son jugement à 5 h ce matin, après 4 heures de délibération.
Le juge a condamné les 8 prévenus à des peines allant de 10 mois de sursis simple à 18 mois d’emprisonnement. Plusieurs prévenus ont également été condamnés à des peines de sursis avec mise à l’épreuve d’une durée de deux ans. Ces peines sont plus légères que les réquisitions du parquet.
Aucun des prévenus n’a été reconnu coupable du jet de projectiles ayant entraîné les blessures des trois gendarmes blessés ce jour-là.
 
Huit personnes condamnées suite aux violences aggravées en marge de la manifestation des gilets jaunes du 19 novembre

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Cette vidéo est indisponible pour le moment.

Bande-annonce : Ensemble, c'est mieux !

Les + Lus