Haute-Marne : Nicolas Lacroix nommé président du mémorial Charles De Gaulle

Ce lundi 25 novembre 2019, Nicolas Lacroix, président du conseil départemental de Haute-Marne (LR) a officiellement pris ses fonctions de président du mémorial Charles De Gaulle, un peu moins d’un mois après la démission de son prédécesseur, Stéphane Martinelli.
 
Photo d'illustration. Nicolas Lacroix a officiellement été nommé nouveau président du mémorial Charles De Gaulle, à Colombey-les-Deux-Eglises, le 25 novembre 2019.
Photo d'illustration. Nicolas Lacroix a officiellement été nommé nouveau président du mémorial Charles De Gaulle, à Colombey-les-Deux-Eglises, le 25 novembre 2019. © MaxPPP/Vincent Isore
"Ça va enfin bouger !" s’exclame soulagé Marc Royer, représentant du personnel du mémorial Charles De Gaulle à Colombey-les-deux-églises en Haute-Marne, avant d’ajouter : "C’est désormais Nicolas Lacroix qui les cordons de la bourse en mains, ça nous soulage et ça nous donne de l’espoir. Il s’était montré très à l’écoute lorsque nous l’avions rencontré il y a plusieurs semaines."

Quelques mois an avant 2020, l’année des 130 ans de la naissance du Général de Gaulle, mais aussi des 80 ans de l’Appel du 18 juin 1940 et des 50 ans de la mort du général, il y a urgence à donner une dynamique visible à ce lieu symbolique de Haute-Marne. Alors que Colombey devrait attirer des visiteurs plus nombreux. D'autres lieux emblématiques de la vie du Général ont déjà pris date. La Région Hauts-de-France en premier lieu. 
 

 

Pas de président, ni de directeur pendant un mois 

Le président du Conseil Départemental de la Haute-Marne a été élu président du mémorial Charles de Gaulle par le conseil d’administration de l’établissement ce lundi 25 novembre. Il remplace Stéphane Martinelli qui occupait ce poste depuis 8 ans, jusqu’à sa démission le 28 octobre dernier. Une démission contrainte par la grève de dix salariés sur les douze du mémorial. L'ex directeur des lieux avait déclaré à l'époque avoir "trop de respect pour le mémorial et ses salariés pour rester à mes fonctions dans ces conditions. Il fallait que je laisse ma place a quelqu’un qui créera une nouvelle dynamique".

Sur la page Facebook du musée, le nouveau directeur annonce que "les membres du Conseil d'Administration de la SEM du Mémorial Charles-de-Gaulle m'ont élu ce matin président de cet établissement. Une nouvelle responsabilité qui m'honore et que je souhaite assumer dans un esprit constructif et porté vers l'avenir".
 

Le personnel réclamait des augmentations de salaire, des jours de congé consécutifs et une meilleure reconnaissance de son travail et s’inquiétait face au déficit structurel de l’ordre de 100.000 € par an depuis 2016. Pendant un mois le personnel est donc resté dans le flou et "attendait l'officialisation de la nomination de Nicolas Lacroix." Le mémorial a toutefois ouvert ses portes, mais sans ligne directrice à suivre.

Nous allons laisser le temps à Nicolas Lacroix
- Marc Royer, représentant du personnel du Mémorial Charles de Gaulle


"Nous allons laisser le temps à Nicolas Lacroix de mettre en place ses plans pour le mémorial et de rechercher son directeur puisque nous n’en avons plus depuis plusieurs semaines", confie Marc Royer. "Lorsque nous avons entendu les interventions de Nicolas Lacroix suite à la démission de Stéphane Martinelli et son envie de redynamiser le mémorial nous avons été soulagés et nous avons hâte de voir ce qui va se mettre en place", ajoute-t-il.
 

Nicolas Lacroix évoquait fin octobre sa volonté de fidéliser le public du mémorial, de le rendre attractif à l’étranger, mais aussi de surfer sur les nouvelles technologies pour tenter de combler le déficit et de satisfaire les envies des employés. Il nous avait dit à l'époque être inquiet du veillissement du public, et souhaitait faire en sorte de travailler à son renouvellement. Aucun plan précis n’a été donné pour le moment, le président du conseil départemental de Haute-Marne se laisse le temps d’analyser les bilans et d’écouter les salariés avant de faire ses premières propositions. La priorité étant le recrutement d’un nouveau directeur.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets