Cet article date de plus de 5 ans

Des menaces envers des élus favorables au futur Parc National Champagne-Bourgogne

Des actes de rébellion et de vandalisme ont été proférés envers des biens ayant un lien avec des élus soutenant le projet du futur Parc National Champagne-Bourgogne.

Inscriptions au salo, face à la maire d'Arc-en-Barrois (Aube)
Inscriptions au salo, face à la maire d'Arc-en-Barrois (Aube) © Photo : Maxime Meyer / France 3 Champagne-Ardenne
Des inscriptions ont été peintes devant la mairie d'Arc-en-Barrois, d'autres à Giey-sur-Aujon ou encore à Leuglay (Côte d'Or). Des banderoles faisant la promotion du Parc ont été arrachées puis brûlées en place publique.

© France 3 Champagne-Ardenne
Quatre plaintes ont été déposées ce mardi 18 novembre pour menaces et pour dégradations de biens.

Dans un communiqué, le préfet de Haute-Marne, Jean-Paul Celet, condamne vivement ces agissements. Il a par ailleurs demandé auprès de la Gendarmerie Nationale de mettre tous les moyens en oeuvre pour identifier les coupables et de renforcer la surveillance afin que de tels faits ne se reproduisent pas. Il indique également que si d'autres faits délictueux venaient à être commis, il engagera toutes les procédures afin que les auteurs assurent leurs responsabilités pénales devant la justice. Enfin, il déplore que le débat sur le parc devienne un simple prétexte à de telles dérives.

Voir notre reportage dans le JT 19/20 de ce mercredi 19 novembre

durée de la vidéo: 02 min 34
Des menaces envers des élus favorables au futur Parc National Champagne-Bourgogne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers nature environnement parc national champagne-bourgogne