Haute-Marne : à Tokyo, le médaillé d’or Axel Clerget fait briller Saint-Dizier

Médaillé d’or aux Jeux Olympiques de Tokyo en combat par équipe, le Haut-Marnais Axel Clerget rentre à Paris ce lundi 2 août avec la plus belle des distinctions. Une médaille qui propulse le judoka mais aussi la petite ville de Saint-Dizier sur le devant de la scène.
Le Haut-Marnais Axel Clerget exulte après sa victoire face au Japonais Mukai Shoichiro en finale par équipe mixte aux Jeux Olympiques de Tokyo
Le Haut-Marnais Axel Clerget exulte après sa victoire face au Japonais Mukai Shoichiro en finale par équipe mixte aux Jeux Olympiques de Tokyo © Liu Dawei/MaxPPP

Il ne pouvait pas rêver mieux. Battu en individuel, c’est par équipe qu’Axel Clerget remporte la plus belle des médailles. Et c’est l’or autour du cou qu’il prend l’avion pour Paris ce dimanche 1er août. « C’est une émotion de dingue, on est encore en train de planer. On a un choc d’adrénaline qui est incroyable et j’en profite » nous raconte, sourire aux lèvres, le champion olympique joint par vidéo à Tokyo avant son départ pour la France. Depuis la victoire de l’équipe de France face au Japon, le judoka enchaîne les interviews, les photos et les plateaux télé, même à distance.

Et pour cause, battre les Japonais, tenant du titre, sur leurs terres relève de l’exploit. "C’est comme si vous preniez le Brésil au foot au Maracana et que vous leur mettiez 5-0. C’est juste incroyable", s’amuse le Bragard qui peine encore à réaliser.
 

La Haute Marne à la Une

Du Japon à Paris, la victoire des judokas français fait les gros titres depuis ce dimanche 1er août. Et les messages de félicitations pleuvent.

"On ne se rend pas compte mais j’ai l’impression qu’il y a une grosse répercussion de cet évènement en France. L’épreuve par équipe mixte a dû plaire parce qu’on a eu beaucoup beaucoup d’interviews en direct, on a fait tous vos confrères", s’étonne le judoka haut-marnais avant d’ajouter : "Cela a été assez impressionnant les messages que j’ai reçus à la suite de ma défaite en individuel. Des messages de toutes ces personnes qui ont appuyé sur mon parcours, sur ces qualités de résilience, d’abnégation. Ce sont des valeurs qui sont importantes chez un champion et cette fois-ci, c’est pour moi qu’elles sont utilisées", nous explique Axel Clerget.
 

Un événement international qui résonne jusqu’à Saint-Dizier. Dans la petite ville de Haute-Marne, les jeunes licenciés du club où Axel Clerget a fait ses premiers pas, ne cachent pas leur fierté. « Axel Clerget, pour moi, c’est un modèle. J’aimerais bien faire comme lui : aller aux Jeux Olympiques et gagner des médailles. Ça me motive à plus travailler aux entraînements, à mieux travailler mes techniques pour, un jour, faire comme lui et devenir un champion", nous raconte Lucas, 14 ans.

Il faut se rendre compte, à l'échelle d'une ville de 25 000 habitants, on part de loin.

Francis Clerget, père d'Axel Clerget


"On n’y croit pas encore. Franchement on n’y croit pas. On ne réalise pas tout à fait parce qu’en plus on a des questions de partout. Les gens me tombent dessus", nous confie le père du champion, Francis Clerget. Lui qui se décrit comme le « papy du judo », connait bien l’équipe de France et a formé Axel Clerget. La victoire de son fils, il l’attendait depuis 40 ans. "Je pense aussi à Mélanie Clément, on aurait pu avoir deux sélectionnés au J.O. (originaire de Saint-Dizier). Il faut se rendre compte, à l’échelle d’une ville de 25.000 habitants, on part de loin", ajoute-t-il avec fierté.
 

Le judoka Axel Clerget nous montre sa médaille d'or lors d'une interview au lendemain de sa victoire au J.O. de Tokyo
Le judoka Axel Clerget nous montre sa médaille d'or lors d'une interview au lendemain de sa victoire au J.O. de Tokyo © France Télévisions


Les Haut-Marnais ont rendez-vous à Paris ce lundi 2 août pour célébrer ce titre olympique. "Apparemment, il y aura un comité d’accueil. Si vous voulez venir, avec plaisir. Et puis derrière, on enchaine les médias toute la matinée et ensuite on fait la fête au Trocadéro sur un espace dédié pour les Jeux et pour tous les médaillés", savoure d’avance le champion de 34 ans. "Je suis super fier de pouvoir ramener cette médaille à Saint-Dizier en Haute-Marne, en Champagne-Ardenne. Je crois que c’est la première médaille en or depuis 1936 pour la Haute-Marne. C’est que du bonheur, je suis vraiment très heureux de la partager avec tous les Haut-Marnais et tous les Champenois", conclue-t-il. De toute l'histoire des Jeux, la Haute-Marne a rapporté 6 médailles à la France.

Parti plein de rêves pour ses tous premiers Jeux Olympiques, Axel Clerget rentre en France avec la plus belle des médailles. Attendu à Paris, il fait de Saint-Dizier, une des capitales du judo en France.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport judo