La Haute-Marne fonce vers les 90 km/h

Le Président du Conseil départemental de la Haute-Marne devant ses panneaux 90 km/h. / © Nicolas Lacroix / Compte Facebook
Le Président du Conseil départemental de la Haute-Marne devant ses panneaux 90 km/h. / © Nicolas Lacroix / Compte Facebook

Le président du Conseil départemental de la Haute-Marne, Nicolas Lacroix, l'a annoncé ce vendredi 2 août 2019 : les panneaux 90 km/h qu'il a commandés sont déjà arrivés et il n'attend plus que le feu vert du parlement pour les installer.

Par Johanna Albrecht

Nicolas Lacroix, le président du Conseil départemental de la Haute-Marne, ne s'en cache pas : il veut être le premier à décrocher des panneaux 80 km/h sur une partie de ses routes. "C'est la mission que je me suis donné" reconnaît-il. Et pour ce faire, il n'hésite pas à prendre les devants. Ce vendredi 2 août 2019, l'élu a partagé sur son compte facebook une photo où il pose fièrement devant des panneaux 90 km/h flambants neufs. "On reste sur la ligne de départ" écrit-il. Le message est clair.
 

On remet un coup de pression. Nous, on est prêts. On attend que les sénateurs et les députés.
- Nicolas Lacroix, président du Conseil départemental de la Haute-Marne


"Je pensais que la loi allait être votée avant l'été" explique l'élu LR "mais les députés et les sénateurs de la commission mixte paritaire ne se sont pas mis d'accord". En effet, la disposition légale qui devrait bientôt permettre aux départements de déroger aux 80 km/h sur le réseau routier départemental, a été intégrée au projet de loi d'orientation des mobilités. Or, l'Assemblée nationale et le Sénat ne sont pas parvenus à s'accorder, les discussions butent sur des questions sans rapport avec la limitation de vitesse. L'adoption du texte n'aura donc pas lieu avant la rentrée.
 
 

300 panneaux 90km/h déjà livrés

En attendant, Nicolas Lacroix est bien décidé à tout faire pour que les automobilistes haut-marnais puissent retrouver les 90 km/h. En mai dernier, le département avait déjà été le premier à voter pour ce retour. Quitte à ce que ce soit un vote symbolique, puisqu'aucun cadre législatif ne l'autorisait encore. 

Une étude de réseau a déjà été commandée pour déterminer quels seraient les axes routiers et les tronçons concernés par ce retour. Au total, 476 kilomètres de départementales, soit 12% du réseau sous la responsabilité de la collectivité locale, devraient voir leur limitation de vitesse relevée.
 


Pour être prêt à le faire le plus rapidement possible, Nicolas Lacroix a donc également pris sur lui de commander en avance la nouvelle signalisation : "là, on a acheté 300 panneaux" se félicite-t-il. "Les entreprises qui les fabriquent sont en vacances en août, j'ai commandé pour être prêt en septembre."

On a aussi commandé des petits panneaux de sécurité routière, qu'on mettra à proximité pour dire de rouler doucement et de respecter la vitesse.
- Nicolas Lacroix, président du Conseil départemental de la Haute-Marne


Reste la question, épineuse, du coût de cette nouvelle valse des panneaux, estimé à 50.000 euros. "Je compare toujours ça aux 30 millions d'euros qu'on injecte chaque année pour le réseau routier", répond-t-il. Par ailleurs, pour l'élu, il n'était pas envisageable de réutiliser l'ancienne signalétique : "à l'époque, il n'y avait des panneaux qu'à proximité des radars, puisque les 90km/h étaient la règle" se justifie-t-il. "On en avait retiré qu'une vingtaine". Ils seront donc bien plus nombreux à être installés, dès que la loi autorisera le conseil départemental à les installer.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus