Haute-Marne : les 15 routes qui pourraient repasser aux 90 km/h

Le conseil départemental de la Haute-Marne a voté ce vendredi 24 mai le retour aux 90 km/h sur une partie des routes qu'il gère. Voici les quinze routes départementales qui pourraient être concernées d'ici cet été.
Les panneaux à 90 km/h pourraient revenir sur certaines routes haut-marnaises (photo d'illustration).
Les panneaux à 90 km/h pourraient revenir sur certaines routes haut-marnaises (photo d'illustration). © Sami Belloumi / MaxPPP
C'est le premier département à prendre les devants depuis l'assouplissement promis par Edouard Philippe. Ce vendredi 24 mai, dans l'après-midi, la Haute-Marne a voté en commission permanente le retour aux 90 km/h sur une partie des routes qu'elle gère (33 voix pour, une abstention).

"Ce vote n'est pas fait dans la précipitation comme on a pu l'entendre, explique Nicolas Lacroix, le président Les Républicains du conseil départementale haut-marnais. Nous avions bien préparé et anticipé cette mesure avec les services concernés." 

Les Haut-Marnais n'ont jamais accepté cette limitation à 80 km/h. Cette mesure était ressentie comme un injustice par tous les habitants des territoires ruraux.
- Nicolas Lacroix, président (LR) du conseil départemental de Haute-Marne

 

476 km de routes concernées

Sur les près de 4 000 kilomètres de routes gérées par le département, 15 axes, soit 476 km de routes au total, devraient repasser aux 90 km/h. "Il s'agit des axes les plus fréquentés et les plus longs", précise Nicolas Lacroix. Voici les routes qui seront proposées au vote :
Voici le projet de retour aux 90 km/h sur certaines routes départementales (en bleu).
Voici le projet de retour aux 90 km/h sur certaines routes départementales (en bleu).
 

Pas d'effet dans l’immédiat

Ce vote du conseil départemental reste pour l'heure symbolique. Il faudra attendre que la loi mobilités soit adoptée, d'ici le début de l'été, pour que le retour aux 90 km/h soit effectif. La liste des routes devrait ensuite être transmise à la préfète de département, ainsi qu'à la commission départementale de la sécurité routière.

Le Premier ministre avait ouvert la voie le 16 mai à un assouplissement de la limitation à 80 km/h, appelant chacun à "prendre ses responsabilités". "En Haute-Marne, cette responsabilité, nous l'assumons comme nous avons toujours pris nos responsabilités en matière d'entretien des routes, argue Nicolas Lacroix. Le retour aux 90 km/h, ce n'est pas le permis de rouler comme un fou !"

L'opération coûterait 100 000 euros pour les changements de panneaux de signalisation et des aménagements ponctuels. Le président du conseil départemental relativise ce chiffre en le comparant aux "30 millions d'euros investis chaque année pour l'entretien des routes".

Nicolas Lacroix souhaite également travailler avec les départementaux voisins (Aube, Marne, Meuse, Vosges, Côte-d'Or, Haute-Saône) "pour qu'il y ait une continuité sur le réseau, qu'on ne passe pas subitement de 90 à 80 km/h et vice versa." 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes économie transports sécurité routière société sécurité