Sécheresse : un village privé d'eau potable en Haute-Marne

Publié le
Écrit par Vincent Ballester .

La sécheresse prive d'eau potable la population de Celles-en-Bassigny (Haute-Marne). La situation survient au cœur d'un été déjà associé à des restrictions d'usage de l'eau.

C'était un petit village de 80 âmes sans histoire. Mais ça, c'était avant les épisodes de sécheresse de l'été 2022.

Celles-en-Bassigny, minuscule commune située sur les hauteurs de Langres (Haute-Marne), n'a plus d'eau. Potable, celle qui sort du robinet.

Pour les autorités, impensable de laisser la population dans une telle situation. Un ravitaillement par camion a eu lieu ce lundi 8 août depuis la Haute-Saône (région Franche-Comté).

Des hommes et des vaches

La faute à l'assèchement des deux sources qui alimentent le château d'eau municipal en temps normal. Le samedi, il ne restait plus que 13 m³ d'eau potable dans le château (soit 13.000 litres), alors qu'à titre comparatif, une machine à laver consomme une centaine de litres.

Ce camion, c'est un soulagement pour Anne-Marie Rousseau, la mairesse du village. Elle confie à France 3 Champagne-Ardenne que "c'est une mesure d'urgence, il n'y aurait plus eu d'eau pour alimenter le village."


Il n'y a pas que les êtres humains qui souffrent du manque d'eau. Les 300 vaches du village ont besoin de boire beaucoup (d'eau potable) pour pouvoir produire du lait, et in fine, de l'emmental aux normes. 

Une demande officielle a été faite à l'opérateur Véolia, via le syndicat local des eaux, pour un raccordement du réseau du village. Ainsi, il n'y aurait plus de dépendance aux sources d'eau communales, sujettes à disette en cas de sécheresse (voir localisation sur la carte ci-dessous).

Mais la réponse se fait attendre. "Ça fait huit ans", pointe Anne-Marie Rousseau, amère. Cela devrait être enfin bon pour le mois d'octobre... quand la sécheresse sera terminée, hélas.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité