Législatives 2022 : en Haute-Marne, le RN met les députés sortants en grande difficulté

Plus sur le thème :

Dans les deux circonscriptions de la Haute-Marne, les députés sortants Bérangère Abba (Ensemble-Horizons) et François Cornut-Gentille (LR) ont été largement battus. Ils seront présents au 2ème tour, mais le RN est en pôle position dans les deux cas. Pourra-t-il envoyer un député à l'Assemblée nationale ?

Le Rassemblement National est bien implanté en Haute-Marne. Ce n'est pas une surprise. Les résultats du 1er tour des élections législatives dans le département sont la confirmation d'une tendance qui s'accentue au fil des scrutins. Le RN vire en tête dans les deux circonscriptions devant les deux députés sortants. Rien n'est fait pour dimanche prochain. 

Au 2ème tour de la présidentielle, Marine Lepen était arrivée en tête devant Emmanuel Macron avec près de 57% des suffrages. 

François Cornut-Gentille en danger ? 

Dans la 2ème circonscription de la Marne, c'est presque un séisme. Avec 27,85% des voix, François Cornut-Gentille, le député sortant (LR) est battu et sa réélection est loin d'être acquise dimanche prochain face à la candidate du Rassemblement National, Laurence Robert-Dehault qui rassemble 39,61% des électeurs au 1er tour. 

"Il faut transformer l'essai", se réjouit Laurence Robert-Dehault, la candidate du RN sur la deuxième circonscription de la Haute-Marne. "Les habitants de la Haute-Marne ont besoin de renouveau et de députés qui comprennent leurs idées, leurs aspirations. Nous sommes au RN proches de leurs préoccupations. On ne peut plus continuer comme cela. Les gens ont besoin d'un changement radical après 5 ans d'Emmanuel Macron. Ce deuxième tour est très important, je vais retourner sur le terrain à la rencontre de tous. Je serai la députée de tous les habitants." 

La candidate RN affrontera au 2ème tour le député sortant François Cornut-Gentille (LR) qui ne s'attendait sans doute pas à se retrouver 12 points derrière sa concurrente. Le député espère un 7ème mandat. L'ancien maire de Saint-Dizier est député depuis 1993. "Non, je ne suis pas déçu. Durant la semaine à venir, je vais poursuivre mon travail de terrain. Je vais de nouveau visiter les 217 communes de ma circonscription. Il y a 5 ans, la nouveauté Macron a déçu. Il faut des députés d'expérience. La Haute-Marne a besoin d'expérience." 

1ère circonscription, l'ancienne ministre en retrait

Bérangère Abba peut bien sûr retrouver l'Assemblée nationale. Mais l'ancienne secrétaire d'Etat chargée de la biodiversité n'est pas en position de force. Elle devra rassembler au delà de son camp pour espérer garder la 1ère circonscription de Haute-Marne. Car c'est bien le Rassemblement National qui est là encore en tête à l'issue du 1er tour : 

  • Christophe BENTZ (Rassemblement national) : 27,3 % des exprimés (9 478 voix) - en ballotage
  • Bérangère ABBA (Ensemble - Horizons) : 21,1 % des exprimés (7 341 voix) - en ballotage

Christophe Bentz (RN) se voit porter haut les couleurs du Rassemblement National, "et faire tomber l'ancienne ministre, c'est possible" dit-il à France 3 Champagne-Ardenne. "Je suis très heureux ce soir, je suis 6 points devant et la victoire est à portée de main. Logiquement nous devrions envoyer deux députés de Haute-Marne à l'Assemblée nationale. Je rappelle que Marine Lepen avait gagné dans le département. Notre résultat est donc logique avec cette politique d'Emmanuel Macron qui fait du mal à tant de monde."  

Bérangère Abba (Ensemble - Horizons) admet que le résultat intervient "dans un contexte de vote contestataire." La candidate de la majorité présidentielle a un réservoir de voix non négligeable, mais cela sera-t-il suffisant ? "Nous saurons trouver des soutiens", explique-t-elle. "Le vote exprime une certaine colère, un malaise. Comme je le fais depuis plusieurs semaines, je vais aller à la rencontre des habitants de la circonscription pour les rassurer. Ils ont besoin de stabilité, je vais leur expliquer ce que nous allons faire pour le pouvoir d'achat, la ruralité, la médecine. Notre département a connu des mouvements sociaux, les gilets jaunes aussi ont fait parler d'eux. Nous devons leur envoyer un message clair et concret. Moi, je suis de Haute-Marne, je connais le territoire contrairement au candidat du RN qui vient de banlieue parisienne. Je connais les spécificités de l'hyper ruralité et les atouts de la Haute-Marne."    

La campagne promet d'être intense pendant cet entre-deux-tours en Haute-Marne. Les résultats semblent plutôt indécis dans un territoire qui fait la part belle aux candidats du Rassemblement National à l'issue du 1er tour mais qui pourraient manquer de réserves de voix pour le second.   

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité