Législatives 2024 : "Génocide de masse", ces propos polémiques sur l’IVG refont surface

Plus sur le thème :

Dans la 1e circonscription de la Haute-Marne, le duel entre la candidate Horizons, Bérangère Abba et le candidat Rassemblement national Christophe Bentz a fait remonter à la surface des propos polémiques sur l’IVG et un ouvrage dans lequel il évoque notamment la réhabilitation de la race et la liberté d'expression. Il se défend des accusations de racisme, "c’est du mensonge, un procès d’intention malhonnête", dit-il.

À quelques jours du second tour des élections législatives, 11 candidats issus du Rassemblement National sont encore en lice dans les 13 circonscriptions de la Marne, la Haute-Marne, l’Aube et les Ardennes. La liste officielle des candidats est à retrouver dans notre article sur le sujet. 

Parmi eux, l’on retrouve Christophe Bentz, député RN sortant qui avait été élu en 2022 dans la 1e circonscription de la Haute-Marne, qui fait face à Bérangère Abba (Horizons). L’ancien professeur est arrivé largement en tête du premier tour, avec 48,8% des voix et une avance de vingt points. 

L’IVG comparé à un "génocide de masse"

Alors que le passé de nombreux candidats RN ressurgit depuis quelques jours, la possible réélection de Christophe Bentz n’a pas manqué de faire réagir les internautes en mettant en avant ses propos tenus par le passé, notamment sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG), dans un contexte de recul des droits aux  États-Unis.  

“L’avortement est un génocide de masse”, avait indiqué Christophe Bentz en 2011 lors d’une “marche pour la vie”, manifestation annuelle contre l'avortement. Ou encore “le drame de l’avortement est banalisé”, avaient également rappelé en 2022 les journaux Le Monde et l’Humanité, lorsque l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution française venait d’être proposée par Aurore Bergé, présidente du groupe Renaissance. 

Un positionnement du député sortant confirmé en 2021 par le partage d’affiches pro avortement sur les réseaux sociaux et à l’Assemblée nationale par son vote contre la constitutionnalisation de l’IVG afin de protéger et garantir ce droit. À noter que les autres députés Rassemblement national sortants et candidats aux législatives en Champagne-Ardenne, Angélique Ranc et Laurence Robert-Dehault, déjà réélue, avaient aussi voté contre (contrairement à 38 autres députés RN). 

Le député dément formellement les accusations de racisme

Le natif des Hauts-de-Seine a également milité en faveur de l’instauration d’une clause de conscience pour les médecins ne souhaitant pas pratiquer l’IVG. Toutefois, il ne s’agit pas du seul aspect de son passé qui dérange ses adversaires politiques et qui refait aujourd’hui surface : 

Dans son livre “Décrypter l’antiracisme en une heure”, publié en 2011 et analysé par un compte X, il il introduit son ouvrage en affirmant « c’est notamment bien de l’apologie de la race dont il va s’agir » avant de poursuivre : « Alors réhabilitons la race pour restaurer la liberté de penser ».. Rappelons qu’en décembre dernier, la permanence parlementaire de Christophe Bentz, alors député, avait été couverte de tags

La racisme est totalement contraire à mes valeurs. Nous devons combattre le racisme sous toutes ses formes, et c’est précisément ce que j’explique. C’est très clair. 

Christophe Bentz, député RN sortant, de Haute-Marne

Dans son livre, Christophe Bentz écarte tout rapprochement avec l’idéologie du racisme et précise « parce que toute évidence est bonne à rappeler, faire l’apologie de la race n’est en rien un acte raciste ». Interrogé, le député dément formellement toutes accusations de racisme et ajoute :  « Ces allégations sont fausses. C’est du mensonge, un procès d’intention malhonnête et une manipulation grossière de la part de l’extrême gauche qui visent à salir. Je n’ai jamais tenu de propos raciste et d’ailleurs, je n’ai jamais reçu de plainte ni eu de procès de toute ma vie." Et Christophe Bentz d'ajouter : "le racisme est totalement contraire à mes valeurs. Nous devons combattre le racisme sous toutes ses formes, et c’est précisément ce que j’explique. C’est très clair."

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité