Haute-Marne : les résultats de l'élection municipale annulés à Wassy à cause d'une erreur dans un bureau de vote

Le tribunal administratif a annulé cette semaine le résultat du premier tour de l'élection municipale de Wassy. Alors que Jean-Alain Charpentier l'avait emporté de seulement trois voix contre le maire sortant Christel Mathieu, une erreur dans un bureau de vote a empêché cinq électeurs de voter.

Neuf jours après son installation en tant que maire de Wassy, Jean-Alain Charpentier apprenait la décision du tribunal administratif d'annuler son élection.
Neuf jours après son installation en tant que maire de Wassy, Jean-Alain Charpentier apprenait la décision du tribunal administratif d'annuler son élection. © Maxime Meyer / France Télévisions

Le 15 mars dernier, 1.848 électeurs sont appelés aux urnes pour élire le nouveau maire de Wassy en Haute-Marne lors du premier tour des élections municipales. Ils sont finalement un peu plus de 800 à se déplacer, avec des avis presque parfaitement partagés. Le résultat est extrêmement serré et plusieurs recomptages sont effectués. Finalement, à trois voix près, Jean-Alain Charpentier, conseiller municipal d'opposition l'emporte sur le maire sortant Christel Mathieu. 411 voix contre 408.

Dans ce contexte où chaque voix est précieuse, Christel Mathieu est interpellée le lendemain matin du vote. « Des personnes sont venues me voir en me disant qu'ils n'avaient pas pu voter, se souvient le maire sortant. Ils étaient bien répertoriés, ils avaient bien leurs pièces d'identité, ils étaient dans le bon bureau de vote, mais l'assesseur ne les a pas trouvés dans l'ordre alphabétique de la liste électorale. Ils sont partis sans pouvoir voter. En réalité, comme ils avaient déménagé entre-temps ou ce genre de chose, ils avaient été inscrits à la fin du fichier. »

 

Christel Mathieu est à l'origine du recours devant le tribunal administratif.
Christel Mathieu est à l'origine du recours devant le tribunal administratif. © Maxime Meyer / France Télévisions

 

Au total, cette erreur a empêché cinq électeurs de voter et trois d'entre eux ont accepté de faire une attestation à Christel Mathieu pour qu'il puisse saisir le tribunal administratif. "C'était une évidence pour moi puisque l'élection s'est jouée à trois voix près et nous étions déjà dans un contexte particulier avec le Coronavirus. Beaucoup de gens ne se sont pas déplacés donc ce n'était pas un vote « normal » si on peut dire". 

 

"Nous ne sommes à l'origine d'aucun désordre"

Dans l'autre camp, cette nouvelle a évidemment de toutes autres répercutions. Jean-Alain Charpentier a été officiellement installé comme maire de Wassy au conseil municipal du 28 mai dernier. Moins de deux semaines plus tard, le 9 juin, le tribunal administratif signifiait l'annulation de son élection. "Nous ne sommes à l'origine d'aucun désordre, se désole Jean Alain Charpentier. Nous n'avons pas organisé cette élection et nous ne sommes pas à l'origine du renvoi de ces électeurs dans le bureau de vote concerné. On se retrouve pénalisé alors que nous n'avons rien à nous reprocher et qu'aucune irrégularité n'avait été constatée à l'issue du vote, le soir du 15 mars, dans les procès verbaux de l'élection". 

Pour Jean-Alain Charpentier et les membres de sa liste Idées Communes, cette annulation n'est pas qu'une mauvaise nouvelle pour ses partisans. Elle l'est pour tous les Wasseyens.

Les conséquences de ce recours sont bien plus graves pour la commune que pour nous

– Jean-Alain Charpentier, maire de Wassy

« On est dépité, mais notre préoccupation c'est surtout l'intérêt général. Cette année, il y a déjà eu deux mois de confinement en raison du Covid 19. En plus, on pourrait se retrouver avec quatre mois d'attente en vue d'une nouvelle élection... Ça veut dire que pour l'année 2020, pour Wassy et ses habitants, que ce soit pour les investissements, la gestion de la ville, la vie de la ville, on passe à côté de tout. Entre-temps, la communauté d'agglomération avance et Wassy sera toujours en attente. »

 

Plusieurs scénarios possibles

Le maire dispose d'un délai d'un mois pour décider ou non de faire appel de cette décision du tribunal administratif. S'il décide de le faire, Jean-Alain Charpentier et son équipe resteraient à la tête de la ville jusqu'à ce que le Conseil d'Etat se prononce. S'il décide au contraire de se plier à la décision du tribunal administratif, une délégation spéciale sera nommée par la préfecture pour gérer les affaires courantes de la ville jusqu'à l'organisation de nouvelles élections, vraisemblablement en septembre prochain. Jean-Alain Charpentier et son équipe n'ont pas encore pris de décision.

 

L'identité du futur maire de Wassy devrait rester en suspens plusieurs mois.
L'identité du futur maire de Wassy devrait rester en suspens plusieurs mois. © Maxime Meyer / France Télévisions

 

« Nous n'avons pas encore reçu le jugement, explique Jean-Alain Charpentier. On ne sait donc toujours pas sur quel fondement se base le juge administratif pour prendre cette décision. On va attendre de voir ce qu'il en est pour savoir si nous faisons appel devant le conseil d'Etat ou si nous prenons acte de cette annulation. » Dans les deux cas, il faudra attendre encore plusieurs mois pour savoir qui restera avec certitude à la tête de la ville de Wassy jusqu'en 2026.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter