Tennis : un petit prodige venu d'Ukraine s’entraîne à Saint-Dizier en Haute-Marne

Publié le Mis à jour le

Filip Zaits, 10 ans, est arrivé d’Ukraine avec sa mère et son chien, début mars 2022 pour échapper à la guerre. Ce mercredi 25 mai, comme tous les mercredis, il s’entraîne au tennis, au club de Saint-Dizier.

Il arrive en avance accompagné de sa maman et de son chien, comme à chaque entraînement. Filip Zaits, 10 ans est arrivé en France début mars. D’abord passé par Chaumont, le jeune tennisman a finalement décidé de rejoindre le nord de la Haute-Marne après avoir fait des essais plus que réussis au C.O.S.D Tennis Club Bragard.

Il enchaîne quatre entraînements par semaine, car le tennis pour le jeune garçon est sa bulle d’air loin de la guerre de son pays contre la Russie. Guerre, pour laquelle son père a été réquisitionné pour combattre.

 


"J’aime le tennis, car c’est un sport de confrontation où il faut être actif. Plus tard, je veux gagner Roland Garros, Wimbledon, l’US Open et l’Open d’Australie. Je ne joue pas pour perdre", annonce le petit garçon déterminé.

Avant d’ajouter avec un sourire : "J’aime le club de Saint-Dizier, j’ai voulu venir ici, car je me sens en famille. Le coach est génial, et les autres tennismen aussi. J’aime l’ambiance ! Je suis bien ici !"

Il veut continuer à s’entraîner comme en Ukraine. Le tennis lui fait du bien et il se sent en famille ici !

Nicolas Vial-Président du C.O.S.D Tennis Club Bragard


Une attitude de volontaire confirmée par son coach Nicolas Vial : "Filip et sa mère sont très dignes. On a un peu parlé de ce qui les avait amenés chez nous à leur arrivée. Mais nous n’avons pas insisté. Nous ne voulons pas qu’ils prennent notre bienveillance pour de la pitié. Filip s’entraîne beaucoup. Il se confronte aux jeunes de son âge, et même aux plus vieux le mercredi, car il enchaîne deux entraînements ! Il en fait quatre par semaine ! Il veut continuer à s’entraîner comme en Ukraine. Le tennis lui fait du bien et il se sent en famille ici. C’est lui-même qui le dit ! Nous essayons de lui apporter un équilibre malgré la situation."

Sur les épaules du petit garçon, un maillot rouge marqué du nom d’Elina Svitolina, l’épouse de Gaël Montfils médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. L’association portée par la joueuse ukrainienne a fait parvenir des tenues à Filip pour qu’il puisse continuer à pratiquer le tennis. Le jeune garçon ayant quitté Kiev, sous les bombardements le 9 mars dernier n’avait presque rien quand il est arrivé en France.


A terme, le jeune garçon et sa mère Olga Zaits souhaitent retrouver l’Ukraine où leurs proches sont encore. En attendant, leur famille d’accueil à Cousances-les-Forges et le tennis club de Saint-Dizier font tout pour que leur quotidien soit le plus agréable pour eux.

Comme eux plus de 60.000 ukrainiens sont arrivés en France depuis le début de la guerre fin février 2022.