Incidence de la canicule sur les travaux publics

Pose d'enrobé / © Mustafa Mohammad - France 3 Lorraine
Pose d'enrobé / © Mustafa Mohammad - France 3 Lorraine

Les fortes chaleurs handicapent le monde des travaux publics. Il faut prendre des mesures en faveur de la santé des salariés, mais également en ce qui concerne la logistique, car la pose d'enrobés, par exemple, obéit à certains critères, dont la température n'est pas exempte.

 

Par Didier Vincenot

Canicule.

Le travail dehors, notamment dans les travaux publics, est souvent tributaire des conditions climatiques.

La pose d'enrobés routiers obéit à certains principes.
Outre la sécurité sur la route, tout est fait pour préserver la santé des ouvriers oeuvrant sur le chantier, afin de les protéger des températures agressives.

Hydratation, temps de pause augmentés, travail de nuit...

D'autant que la pose de ce revêtement se fait alors que l'enrobé sort à... 160°, ce qui n'est pas sans influer sur les conditions de travail par temps chaud.

Mais la température joue également sur la logistique.
Dans le cas précis de ces travaux routiers, l'enrobé doit refroidir.
Pas facile lorsque la température est élevée.

Il doit se solidifier aux alentours de 80°.
Et plus la température extérieure est élevée, plus le temps d'attente -et donc de réouverture de la route- est long.

Une de nos équipes a suivi le travail de nuit de l'entreprise Colas, sur un rond point à proximité de Lunéville.


Reportage : Jean-Philippe Tranvouez - Mustafa Mohammad - Edith Le Goff

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus