Jouer au Petit Poucet et partager ses trésors c'est toute la poésie proposée par Love On The Rocks - Lorraine

À mi chemin entre la tendance du DIY (Do It Yourself, "faites-le vous-même") et celle du géocatching (chasse au trésor), une activité compte de plus en plus d'adeptes : la chasse aux petits cailloux peints, développée en France par l'association Love On the Rocks. Rencontre avec l'équipe Lorraine.

© Céline Massonneau / pour FTV
Il est des activités parfaitement inutiles mais totalement indispensables. Celle que propose Love On The Rocks - Lorraine (LOTR) est de celles-là. Une petite bulle de poésie offerte à tous, petits et grands, sans valeur marchande et porteuse de valeurs positives. Une parenthèse tout droit sortie du monde de l'enfance, pour le plus grand plaisir de tous. Le concept tient en quelques mots :
J'entends d'ici les fâcheux : "Ça sert à quoi ?", "Ils ont vraiment que ça à faire ?", "Et puis ils sont même pas beaux ces cailloux !". Passez votre chemin, mesdames et messieurs les cartésiens, les pragmatiques et les calculateurs. On nous parle ici don de soi, petits bonheurs familiaux, curiosité, partage, chaine de plaisir... Des concepts qui vous échappent !

Céline Massonneau fait partie des administratrices du groupe Facebook  de Love On The Rocks France LOTR - Lorraine. Elle est fière de préciser que le groupe lorrain compte aujourd'hui plus de 5.000 membres et fait partie des plus gros groupes de France, avec celui d'Alsace et celui de Rhône Alpes. En France ce ne sont pas moins de 44.000  "rockeurs" qui s'activent à créer, cacher et trouver des petits cailloux. Des petits déplacements de pierres dans le respect de la nature. Interdit de piocher dans les rivières, les gravières, et même sur les plages où le rôle des galets contre l'érosion des dunes et des falaises est essentiel. L'idée est de ponctionner avec parcimonie et de restituer toujours.

Des anecdotes qui apportent le sourire

Même si l'échange avec Céline s'effectue par téléphone, son sourire est visible dans le ton de sa voix. "Les pierres voyagent", s'exclame t-elle. "Ma fille en a déposé une au parc de Fraispertuis, le soir-même le caillou était à Metz !". Et de nouveaux dépôts en nouvelles découvertes, elles continuent de voyager. On a eu des pierres déposées en Lorraine qui se sont retrouvées à Paris, au Canada et même à la Réunion. 
Trouvé à Verdun par GB, un "rockeur", le caillou a été déposé devant l'hôtel de ville de Montréal
Trouvé à Verdun par GB, un "rockeur", le caillou a été déposé devant l'hôtel de ville de Montréal © LOTR-Lorraine / FTV
Elle poursuit. "L'autre jour, mon fils avait trouvé un pierre. Nous étions dans une pharmacie et il l'a fait tomber. Elle s'est brisée. Il était inconsolable. Une dame s'est penchée vers lui et nous a demandé de l'attendre là. Dix minutes plus tard, elle revenait avec une autre pierre peinte, qu'elle lui a offerte." Un geste gratuit qui conforte Céline dans son envie de poursuivre l'aventure. 

Dessin d'enfant, dessin d'artiste plaisir identique

Ce que prône le groupe, c'est le plaisir du partage. Que ce soit un gribouillage fait avec cœur par une main de tout petit ou mini tableau réalisé par une main d'artiste, c'est la joie de la découverte du caillou caché qui prédomine. S'il est très beau, certains sont tentés de le garder... quelques jours ou pour toujours. Charge à eux de le remplacer par un autre petit rocher décoré. Céline le reconnaît toutefois, certains membres dessinateurs ont du succès. Leurs pierres, à peine cachées, sont vite dénichées par des amateurs éclairés. Quelques noms sont lancés : Patricia Lambert Dany qui s'est spécialisée dans les gnomes et autres nains de jardin, Mline Msaël, Noël Bloque de Verdun, Sh'art Line, Bénédicte Lehmann, Virgine Grosdidier. Impossible de citer tous les artistes et à chacun de se faire son idée suivant ses goûts.

Chaque mois, le groupe propose des thèmes de décoration. Pour ce mois de juillet feux d'artifices, retraites aux flambeaux, bal populaires et parades militaires, de quoi compenser les rassemblements qui ne pourront se tenir pour cause de covid. Ou encore les vacances sous toutes leurs formes. Mais certains dessinateurs préfèrent laisser libre cours à leur imagination, et l'on voit fleurir des cailloux aux couleurs de certains jeux vidéo ou dessins animés : de Super Mario aux Simpsons en passant par quelques héros de mangas, de Disney ou autres superhéros Marvel. D'autres dessinateurs glissent des notes d'humour comme Chloé AH qui, sur un caillou ébréché, a imaginé une célèbre pastille au chocolat à moitié mangée.
Il avait l'air bon ce cailou ! Dessiné par Chloé AH
Il avait l'air bon ce cailou ! Dessiné par Chloé AH © LOTR-Lorraine/FTV
Ou cet autre dessinateur anonyme qui a chaussé de ballerine noire une petite pierre de forme ovale.
Le dessin n'a pas besoin d'être compliqué pour faire son petit effet
Le dessin n'a pas besoin d'être compliqué pour faire son petit effet © LOTR-Lorraine / FTV

La chasse au trésor

Si pour certains le plaisir réside dans le fait d'imaginer et de créer, pour d'autres le plaisir est à la chasse. Le jeu de piste. Certains "cacheurs" laissent une photo de l'endroit où ils ont déposé les pierres; d'autres indiquent simplement l'endroit. Le groupe a prévu des tags qui permettent de dire si les pierres sont cachées ou trouvées. La consigne pour tous est de laisser les coordonnées du groupe au dos de la pierre afin de permettre aux dénicheurs, même non membres de savoir d'où ça vient. 

Et le confinement ça a changé quoi ?

Les administratrices ont pu constater le même phénomène que chaque hiver. Les membres ont profité de l'enfermement pour créer, faire des stocks de cailloux à déposer.
Allez, je ne résiste pas au plaisir de montrer un de mes cailloux préférés. Signé Mline Msaël.
Allez, je ne résiste pas au plaisir de montrer un de mes cailloux préférés. Signé Mline Msaël. © LOTR-Lorraine / FTV
Dès le déconfinement, comme au début de chaque printemps, ils ont retrouvé les chemins de randonnées, les balades en forêts et les petites ruelles pour disséminer leurs productions. En multipliant ainsi les possibilités de découvrir des chemins, ou des petits monuments du patrimoine local. Une façon de faire sortir les enfants sans qu'ils rechignent à la promenade.
Rendez-vous avec les administratices du groupe le 26 septembre à Nancy à l'occasion de "L'art de créer" au parc de la Cure d'Air. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mode culture société tendances insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter