La SNCF diversifie les modes de contrôles pour lutter contre la fraude

1,8 millions d'euros, c'est le montant des pertes enregistrées chaque année par la SNCF en Alsace, à cause de la fraude. La compagnie ferroviaire réfléchit à des modes de contrôles plus efficaces, pas forcément systématiques et pas toujours à bord du train.

En Alsace, le manque à gagner lié à la fraude est estimé à 1,8 millions d'euros indique la SNCF dans un communiqué. En France, le montant s'élève à 300 millions d'euros, soit 10 rames TGV ou 30 rames TER.

1,8 millions d'euros, c'est le montant des pertes enregistrées chaque année par la SNCF en Alsace, à cause de la fraude. La compagnie ferroviaire réfléchit à des modes de contrôles plus efficaces, pas forcément systématiques et pas toujours à bord du train. ©France 3 Alsace

La SNCF a mis en place différentes méthodes de contrôle :  la présence d’un contrôleur systématique sur certains trains,  et sur d’autres, une organisation de contrôles ciblés par des équipes de contrôle volantes. Elle précise dans son communiqué que la méthode de contrôle par un contrôleur systématique présente aujourd’hui des limites sur notre région, où le trafic est très dense, avec un grand nombre de circulations de type périurbaines.

Elle constate que le système de contrôle non systématique par équipes de 2 contrôleurs ou plus, mis en place en Alsace et ciblé en fonction de critères tels que la fréquentation, les lignes, les horaires, mais aussi la connaissance des taux de fraude constatés etc, constitue une réponse à cette problématique.

Ce dispositif sera progressivement plus largement étendu à d’autres lignes, au prochain changement de service du 13 décembre prochain puis le 3 avril 2016, notamment celle de l’étoile de Strasbourg parmi lesquelles les lignes de Strasbourg - Haguenau - Wissembourg, Strasbourg - Sélestat, Strasbourg- Saverne ou encore Strasbourg - Lauterbourg.

En complément, des mesures permettant de diversifier le contrôle grâce à des opérations dissuasives et répressives de filtrage à l’accès au train ou de contrôle à la sortie ont été mises en place. 117 opérations de contrôles lors de l’embarquement ou lors de la sortie ont été conduites sur en 2014. A la fin octobre de cette année, 102 opérations avaient déjà été menées.

Des actions « coup de poing » sur une journée ou une semaine, sont également menées avec la Police et la Gendarmerie Nationale. En mars dernier, 164 trains ont été ciblés et 13 447 voyageurs contrôlés sur une semaine.