Cet article date de plus de 5 ans

Les militants anti-Cigéo évacués du bois Lejuc à Mandres-en-Barrois

Les opposants au projet CIGEO d'enfouissement de déchets nucléaires occupaient la forêt depuis la mi-juin, à la frontière entre la Meuse et la Haute-Marne.

Ils avaient fait du bois Lejuc une Zone À Défendre (ZAD) et l'occuppaient jour et nuit depuis la mi-juin. Les militants opposés à l'installation du centre industriel de stockage géologique des déchets radioactifs (CIGÉO) de Bure, ont été évacués jeudi 7 juillet par les forces de l'ordre. 

"Ce matin à 06h30, la police a évacué des dizaines de personnes", explqiue Me Etienne Ambroselli, l'avocat des zadistes. "Il y avait même des enfants, que nous avons pu faire partir".

Le bois de Mandres a été acquis par l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), porteuse du projet CIGÉO. Les zadistes avaient décidé d'occuper la zone après avoir découvert des premiers travaux de déforestation. L'Andra avait quant à elle porté plainte et demandé à la préfecture l'expulsion

Les zadistes avaient entamé une procédure en rétractation de l'ordonnance, et une audience s'est tenue mercredi. L'affaire avait été renvoyée au 13 juillet, à la demande de l'Andra. Ce qui n'a pas empêché l'expulsion du campement, suscitant l'incompréhension des militants anti-nucléaires. 


Les zadistes tiendront à 10h30 une conférence de presse à la maison de la Résistance de Bure.

Dans un communiqué relayé par le réseau de militants "Sortir du nucléaire", les militants promettent trois actions. Ils bloqueront les travaux vendredi 8 juillet à 6h à Bure pour "reprendre la forêt". Ils organiseront  les 9 et 10 juillet un  "week-end forêts en résistance", avant un grand rassemblement "Barricade contre la poubelle atomique Cigéo/Bure et le nucléaire" les 16 et 17 juillet.

Voir notre reportage

durée de la vidéo: 01 min 20
ZADiste de Bure contre Cigéo ©France 3 Lorraine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cigeo environnement nucléaire société