• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Les policiers manifestent contre des conditions de travail détériorées

Les policiers manifestent pour dénoncer le manque de moyens et d'effectif dont souffre leur profession. / © Philippe Cocquempot / France 3 Champagne-Ardenne
Les policiers manifestent pour dénoncer le manque de moyens et d'effectif dont souffre leur profession. / © Philippe Cocquempot / France 3 Champagne-Ardenne

A l'appel des principaux syndicats, les policiers seront dans la rue ce mercredi 14 octobre partout en France mais aussi dans la région pour protester contre les agressions et les conditions de travail difficiles auxquelles sont confrontés un grand nombre de fonctionnaires. 

Par Eléonore Autissier

Dans la région, comme par exemple à Reims dans la Marne, les policiers se rendront devant la Palais de justice à midi pour exprimer leur mécontentement. Ras-le-bol, fatigue, agression, les fonctionnaires veulent interpeller la Garde des Sceaux Christiane Taubira sur leurs conditions de travail qu'ils jugent de plus en plus difficiles.
Les principaux syndicats de la profession ont appelé à une journée nationale de mobilisation. / © Philippe Cocquempot / France 3 Champagne-Ardenne
Les principaux syndicats de la profession ont appelé à une journée nationale de mobilisation. / © Philippe Cocquempot / France 3 Champagne-Ardenne

Une délégation de policier champardennais fera même le déplacement jusqu'à Paris et sa place Vendôme pour crier leur détresse sous les fenêtres du ministère de la Justice. La dernière manifestation de ce genre en France remonte à 1983. 


Les syndicats dénoncent des "décisions irraisonnées"


Tout a commencé par un événement tragique : le 5 octobre, à Saint-Ouen un policier de la BAC est grièvement blessé à la tête et au cou lors d'une fusillade. Le braqueur présumé auteur des coups de feu est un multirécidiviste en cavale. Il est aussi fiché pour radicalisation et avait profité d'une permission de sortie pour échapper à sa cellule.

Ce fait divers émeut les fonctionnaires : l'officier blessé, un père de famille âgé de 36 ans, est lui-même fils et frère de policier. C'est l'élément déclencheur de cette manifestation des forces de l'ordre prévue ce mercredi. La permission de sortie accordée au tireur a provoqué des critiques virulentes des syndicats qui dénoncent des "décisions irraisonnées".


Une manifestation unitaire


Les syndicats attendent une mobilisation importante : environ 5000 personnes à Paris, et des rassemblements devant tous les tribunaux de France. Un chiffre non-négligeable pour une profession qui n'a pas le droit par ailleurs de faire grève. La mobilisation de ce mercredi repose est aussi  unitaire, une première depuis 2001. Tous les corps de métiers confondus, du gardien de la paix aux officiers et commissaires, devraient être présents.


Nos équipes en direct dans le JT du 12/13 devant le Palais de justice de Reims avec les manifestants :

direct de la manifestation des policiers


Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus