Football : le Racing Strasbourg rate son retour en Ligue 1 (4-0) à Lyon

Mariano, nouvel arrivant à Lyon, s'est offert un doublé contre Strasbourg, samedi 5 août. Les Alsaciens n'ont été très virulents que lors du dernier quart d'heure de jeu. / © Michel Thomas / Maxppp
Mariano, nouvel arrivant à Lyon, s'est offert un doublé contre Strasbourg, samedi 5 août. Les Alsaciens n'ont été très virulents que lors du dernier quart d'heure de jeu. / © Michel Thomas / Maxppp

Le retour en Ligue 1 s'est révélé être une douche froide pour les Strasbourgeois. Samedi 5 août, le Racing s'est incliné sur le score indiscutable de 0-4 contre l'Olympique lyonnais au Groupama Stadium, notamment à cause d'erreurs défensives.

Par Valentin Pasquier

De nombreux supporters bleu et blanc s'étaient donné rendez-vous au stade de la Mainau, samedi 5 août, pour partir à Lyon. Neuf ans après leur dernier match en Ligue 1, l'exitation et la confiance sont palpables à bord des navettes affretées par le Racing. D'autres souhaitent rester réalistes. "Il y a de l'engouement, j'espère que sur le terrain ça suivra et qu'on reviendra pas avec un 3-0 dans la gueule," confiait un supporter de longue date.

Hélas, le revers a été encore plus cruel pour le RC Strasbourg. Pour son grand retour dans l'élite, le club alsacien s;'est incliné 4 buts à zéro face à l'Olympique Lyonnais. Largement dominés dans les premières minutes, les bleu et blanc se resaisissent sous l'impulsion de Pablo Martinez (13'). Mais ce réveil s'accompagne de la première réalisation des Lyonnais : une erreur défensive laisse Mariano seul à l'entrée de la surface qui a le temps d'ajuster une frappe qui trompe Kamara (1-0, 23').

Les Gones manquent d'inscrire un second but à la 39e minute, mais la frappe de Depay est déviée par Kamara. Le corner qui suit, récupéré par Mariano (encore lui), file en sortie. Le Racing répond avec un centre de Saadi qui trouve la tête de Liénard (45 +1'). L'attaquant strasbourgeois envoie le ballon à côté.

Un Mariano en grande forme

Réduits à seulement défendre, les Alsaciens sont plus virulent au retour des vestiaires. Saadi récupère le ballon derrière la défense lyonnaise grâce à un lob judicieux de Martin, mais le ballon ne trouve pas les filets (51'). Après un échec de Mariano dans la surface, Traoré tente sa chance et perce la défense strasbourgeoise : il récupère un pénalty, sur une faute de Martinez, aussitôt transformé par Fékir (2-0, 59').

S'en suit une deuxième réalisation de Mariano (61', 3-0). L'attaquant hispano-dominicain, nouvelle recrue lyonnaise, s'empare du ballon sur une passe un peu trop lobée de Salmier, et frappe plein axe au terme d'une course tout à fait contrôlée.



Malgré la défaite annoncée, les joueurs du Racing se baissent pas les bras: Bahoken offre une autre opportunité pour ouvrir le compteur alsacien, mais sa frappe est bloquée par Marcal (87'). À la fin du temps réglementaire, Mangane pense enfin réduire le score sur une récupération de corner. Mais l'arbitre de touche le siffle hors-jeu (90').

Une minute plus tard, Fékir donne le coup de grâce. Receptionnant une jolie talonnade de Cornet sur le côté gauche, il glisse une frappe au premier poteau. Kamara est battu (4-0, 90+1'). Au coup de sifflet final, les Strasbourgeois s'inclinent sur un score sans appel. Ils devront faire meilleure impression face à Lille à la Meinau, le dimanche 13 août, afin de sortir au plus vite du marais du bas de tableau.

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus