LMAB15 : Pour la direction des vols, "quatre décollages en six jours, c'est nul"

Chaque jour, la direction des vols autorise, ou non, les pilotes à décoller. Un choix difficile qui influe sur toute la manifestation. Ne pas décoller leur déplaît, mais la sécurité passe avant le spectacle. Pour Philippe Buron-Pilatre, s'ils décident que "ça ne vole pas, c'est que ça ne vole pas".

Ce sont eux qui prennent la décision de voler. Ils sont les parfaits boucs émissaires du public, peut-être même de certains pilotes impatients, pourtant ils sont ceux qui s'assurent de la sécurité, au sol et en dans les airs. Nous parlons bien sûr de la direction des vols. Avant chaque vol, ils réalisent avec Claude Sales, le météorologue du LMAB. un "pilot". Il s'agit d'un ballon lâché depuis la tour de contrôle et dont ils observent la trajectoire. Il sert à mesurer la force du vent, sa vitesse et sa direction.

Leur indépendance ? "Totale, assure Philippe Buron-Pilâtre. S'ils décident que ça ne vole pas, je ne peux rien y faire." Quand le vent souffle trop, la décision reste implacablement la même : "Le décollage est annulé, annonce Thierry Villey-Desmeserets, le directeur des vols." Cela s'est vérifié à plusieurs reprises durant les dix jours : cinq vols sur toute la période en arrêtant le compte au samedi matin. Évidemment, ils n'y peuvent rien, ils sont la "direction des vols" mais ne sont que les interprètes et messagers. La vraie décision concernant le vol, c'est la nature qui la prend.

Si la météo reste parfois incertaine, voire capricieuse, d'après Joseph, l'ancien Mr. Météo du LMAB, la fiabilité prévisions s'est considérablement améliorée. "Quatre vols en six jours, c'est nul, c'est vraiment dommage pour nous, pour le public, pour les pilotes (entre dimanche 26 et vendredi 31), selon Thierry Villey-Desmeserets. On espère vraiment que ça vole à chaque fois jusque dimanche soir, conclut Thierry Villey-Desmeserets." Il n'est pas le seul.

Un décollage venteux à tout de même été autorisé par la tour de contrôle, surprise par les rafales au sol (visionnable uniquement si vous êtes connectés sur Facebook) :

Au Lorraine Mondial Air Ballons, l'envol a été sportif ce jeudi 30 juillet 2015 au soir en raison d'un retour du vent...

Posted by France 3 Lorraine on jeudi 30 juillet 2015

Heureusement, la direction a aussi la chance d'autoriser le décollage pour des moments magiques, comme celui du vendredi 31 juillet 2015 au matin, où les ballons ont percé le brouillard.