• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Longwy: après la rixe et les émeutes, deux suspects écroués pour “tentative d'homicide avec préméditation”

Réunion de sécurité à Réhon (Meurthe-et-Moselle, mardi 18 juin 2019. Y participaient les maires de Longlaville, Longwy, Mont-St-Martin, de la police de Longwy, du procureur intérimaire de Briey et du sous-préfet de Briey. / © Guillaume Robin. France 3 Lorraine
Réunion de sécurité à Réhon (Meurthe-et-Moselle, mardi 18 juin 2019. Y participaient les maires de Longlaville, Longwy, Mont-St-Martin, de la police de Longwy, du procureur intérimaire de Briey et du sous-préfet de Briey. / © Guillaume Robin. France 3 Lorraine

Après la rixe dans la nuit du samedi au dimanche16 juin qui a fait plusieurs blessés dont un jeune de 18 ans, gravement brûlé, une réunion de sécurité a eu lieu ce mardi 18 juin. Par ailleurs deux hommes, dont un mineur de 16 ans, ont été mis en examen pour tentative d'assassinat.

Par France 3 Lorraine

Samedi 22 juin 2019, d'après le parquet de Nancy, deux hommes, dont un mineur de 16 ans ont été mis en examen pour tentative d'assassinat. Ils ont été placés en détention provisoire. Le motif retenu est "tentative d’homicide avec préméditation".

Une réunion de sécurité s'est déroulée dans les locaux de la Communauté d'agglomération de Longwy à Réhon, dans l'après-midi ce mardi 18 juin 2019, après un week-end agité qui a vu un jeune homme grièvement brûlé dans une rixe qui a fait plusieurs blessés.

Dans le même temps on apprenait que quatre jeunes, interpellés dans la nuit de lundi alors qu'ils dégradaient un véhicule, avaient été mis en examen. L'un d'entre-eux a été incarcéré.
La dégradation et l'incendie d'une vingtaine de véhicules faisait suite à la violente rixe de la veille.

Différent familial

C'est dans une des rues du quartier de Gouraincourt que les faits se sont déroulés, dans la nuit de samedi à dimanche 16 juin.
Un différend familial entre deux familles -l'une originaire de Mont-Saint-Martin et l'autre du quartier- est à l'origine de la rixe au cours de laquelle un jeune homme de 18 ans a été aspergé d'essence avant d'être transformé en torche humaine.
Laissant une famille est sous le choc. Abasourdie. Dont le père avait lancé un appel au calme.

Appel au calme

"Les jeunes ont mal pris les choses en brûlant des voitures et j’aimerais dire ce n'est pas comme ça qu'on va régler le problème. J'ai été voir les policiers et on m’a demandé de prendre sur moi, de faire prendre confiance. C’est ce que je vais faire en espérant que justice soit faite" dit Abdel Kader Bezzah, père du jeune homme brûlé. 

Travailler sur la prévention et la protection

Au sortir de la réunion de mardi, le représentant de l'Etat a insisité sur la poursuite des mesures actuelles mis en oeuvre sur place.
"Il faut trouver des solutions pour renforcer encore la présence policière sur le terrain," explique  Frédéric Carre, le sous-préfet de Briey. "Il faut également continuer à travailler sur la prévention, avec des associations, la protection par la vidéosurveillance et le travail de tout instant pour lutter contre tous ceux qui sont dans la dérive et qui ne se reconnaissent pas dans les lois de la République."

c'est une première réponse au maire de Longwy qui dénonce le manque de moyens des forces de l'ordre, qu'il estime en sous-effectif sur sa commune.
Il demande la création d'une police de proximité. Il demande aussi plus de moyens pour faire de la prévention auprès des jeunes. 

Le député de la circonscription, Xavier Paluszkiewicz, demande lui aussi "un retour à la sérénité".

 

A lire aussi

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus