• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Manifestations de lycéens en Lorraine ce mardi : 200 à Thionville, 70 à Longwy avec des gilets jaunes

Lycéens et gilets jaunes devant l'IUT Alfred Mézières de Longwy (Meurthe-et-Moselle), mardi 4 décembre 2018. / © Benoit Bour. France 3 Lorraine
Lycéens et gilets jaunes devant l'IUT Alfred Mézières de Longwy (Meurthe-et-Moselle), mardi 4 décembre 2018. / © Benoit Bour. France 3 Lorraine

La mobilisation des lycéens continue. Mardi 4 décembre, à 7 heures, 70 élèves se sont positionnés devant le Lycée Polyvalent Alfred Mézières de Longwy (Meurthe-et-Moselle) et devant l'IUT. Rejoints par des "gilets jaunes", ils ont fait le tour de la ville. A Thionville ils sont 200 à manifester.

Par Didier Vincenot

Au lendemain de la première journée d'action en Lorraine, la mobilisation des lycéens continue. Mardi 4 décembre 2018, dès 7 heures, une soixantaine de lycéens de Longwy (Meurthe-et-Moselle) se sont positionnés devant le Lycée Polyvalent Alfred Mézières et devant l'IUT.
Ils y ont été rapidement rejoints par plusieurs "gilets jaunes".

Pendant la matinée, ils sont descendus en ville pour faire le tour des établissements secondaires et tenter de rallier d'autres lycéens mais sans convaincre. Ils ont regagné leur établissement après un passage par le centre des impôts.
 

200  à Thionville

Comme la veille, les lycéens de plusieurs établissements de Thionville battent le pavé. Ils sont nettement moins nombreux que lundi, à peine 200, et plus calme, selon nos confrères du Républicain Lorrain.

Au total, selon l'Académie, sept établissements scolaires étaient concernés par ce mouvement en Lorraine : cinq en Moselle et deux en Meurthe-et-Moselle.

Les revendications des lycéens

Les revendications sont diverses : condition d'études, réforme du bac, sélection d'entrée à l'université , et le désir d'émergence d'une véritable démocratie lycéenne.

Plusieurs établissements touchés dès lundi

10 lycées impactés et 11 interpellations en Moselle lundi 3 décembre 2018.

Selon un communiqué de la Préfecture diffusé en milieu d'après-midi, dix établissement secondaires ont connu ds actions ou des blocages depuis lundi matin.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus