Lorraine: bilan positif pour le tourisme estival en 2019

Le tourisme dans les Vosges à l'été 2019: plus faible augmentation de nuitées en Lorraine, plus forte augmentation d'hébergements en hôtel / © Boris Kratschmar - France 3 Lorraine
Le tourisme dans les Vosges à l'été 2019: plus faible augmentation de nuitées en Lorraine, plus forte augmentation d'hébergements en hôtel / © Boris Kratschmar - France 3 Lorraine

Selon l'Insee, le nombre de nuitées a augmenté dans tous les départements de la région sur la saison d'été 2019. Sans surprise la plus forte hausse a été enregistrée en Moselle avec + 3%.

Par France 3 Lorraine

Le soleil n'a pas été timide cet été et la région Lorraine en a profité puisque qu'elle reste attractive, selon l'Insee: pour la troisième année consécutive, il y a une hausse de la fréquentation touristique pour tous les départements. La Moselle est en tête de l'augmentation des nuitées par rapport à l'année dernière (+ 3%), suivis de la Meurthe-et-Moselle (+ 2,5%), de la Meuse (+ 1,3%) et enfin des Vosges (+ 0,7%). A noter que l'ensemble de la France métropolitaine connaît une augmentation de la fréquentation touristique des hébergements de 2,2%.

L'Alsace et la Moselle tirent le Grand Est

Sur l'ensemble du Grand Est, les deux départements d'Alsace et la Moselle rassemblent à eux seuls près de 60% des nuitées sur la saison estivale. C'est d'ailleurs le Haut Rhin et le Bas Rhin qui connaissent la plus forte augmentation avec tous les deux + 4,6% de fréquentation touristique des hébergements. Sur l'ensemble de la France, "le Grand Est se situe au 8e rang des régions métropolitaines, derrière les Pays de la Loire et devant la Normandie" note l'Insee. 

Moins de britanniques et de belges mais plus de chinois

Si le département des Vosges totalise la plus faible progression du nombre de nuitées en Lorraine, l'Insee y observe la plus forte progression du nombre de nuitées en hôtel (+ 4%) grâce notamment à un calendrier des vacances scolaires en avril plus favorable. En revanche la Meurthe-et-Moselle a connu une forte baisse (- 5%).
Et dans les hôtels sur l'ensemble du Grand Est, on vient de plus loin que l'année dernière. Il y a plus de touristes en provenance de Chine (+ 20%) et des Etats-Unis (+ 10%) "contrairement à ceux originaires de Belgique et surtout du Royaume-Uni (- 4 % et - 16 %)" détaille l'Insee.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus