Lorraine : Et si on comptait les oiseaux de nos jardins ce week-end

Publié le Mis à jour le
Écrit par Malika Boudiba
© Pixabay

Pour la 9e année consécutive, la Ligue de protection des Oiseaux (LPO) et le Muséum national d’Histoire naturelle ont besoin de nous pour observer compter les oiseaux près de chez nous.

Sauriez-vous reconnaître la mésange nonnette, le chardonneret élégant, la grive musicienne,  l'étourneau sansonnet, le moineau domestique, le pinson des arbres, le troglodyte mignon, la tourterelle turque, le pinson du Nord.  Tous ces oiseaux sont sur ces images. 

Science participative


En Lorraine comme ailleurs en France, en participant à ce comptage des oiseaux, vos données s’ajouteront à celles des années précédentes pour permettre d’en apprendre plus sur ces « oiseaux communs ». Une opération de science participative qui peut être ludique. Les enfants peuvent participer. Chacun devient acteur de la connaissance et de la protection des oiseaux. Une démarche importante pour aider les scientifiques à comprendre pourquoi les oiseaux passent par les jardins et à quels moments. Quelle est l'influence des aménagements urbains sur la capacité des oiseaux à vivre en ville?

Une heure ce week-end 


Il suffit d’y consacrer une heure ce week-end, idéalement en fin de matinée ou début d’après-midi. Ce sont les meilleurs moments pour observer les oiseaux dans un jardin. On peut aussi le faire sur son balcon ou dans un parc. L’observatoire vous propose une fiche pour vous aider à les compter et à les reconnaître. 

Il ne reste plus qu’à transmettre vos données sur le site de l’observatoire.

En Lorraine, les oiseaux les plus fréquents en ce moment sont le merle noir, le rouge-gorge familier, la mésange charbonnière, la mésange bleue. Mais avec un peu de chance, vous pourriez observer dans un verdier avec son plumage vert olive ou le moineau friquet facile à reconnaître avec sa tache sur la joue que l'on trouve plutôt à la campagne, plus rare encore le bouvreuil. 


La biodiversité en danger

Le chardonneret un très bel oiseau avec des couleurs : jaune, noir et rouge est menacé.

Fabrice cahez, photographe, observateur de la Nature

À travers cette opération participative, il s’agit de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation des oiseaux. Cela fait plusieurs années déjà que les associations alertent sur le recul de la biodiversité.
Pour Fabrice Cahez, photographe acteur et observateur de la nature, plusieurs oiseaux sont en déclin en Lorraine comme le bouvreuil ou le moineau. "On pensait que c'était un oiseau très commun que l'on rencontrait partout dans toutes les villes et toutes les campagnes. Ses effectifs sont en train de diminuer sans que l'on sache véritablement pourquoi. Le moineau friquet est encore plus menacé de déclin. Le chardonneret, un très bel oiseau avec des couleurs jaune, noir et rouge, est lui aussi menacé. C'est un oiseau sédentaire. En hiver, il mange essentiellement des graines de chardon. D'où l'importance de laisser des chardons dans la nature. En été, il mange surtout des insectes. Il est menacé par l'utilisation de produits insecticides à la période d'élevage des jeunes en particulier".

En 2020, 1 989 fiches ont été envoyées à l'observatoire, recensant 53 espèces sur le territoire. Les résultats de chaque année sont disponibles sur son site. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.