Lorraine : pourquoi les chutes de neige perturbent-elles autant les transports publics ?

Les transports scolaires supprimés par arrêtés préfectoraux et de fortes perturbations sur les réseaux de bus et tram à Nancy et Metz. C’est le résultat de l’épisode neigeux qui se termine ce vendredi 15 janvier 2021. Faut-il s’y résoudre à chaque chute de neige importante ?

En Lorraine, on a l’habitude de la neige. Mais quand elle tombe à Nancy, elle réussit l’exploit d’empêcher un Premier ministre de venir et de désorganiser le réseau de transports. Dix cm en ville, on n’avait certes pas vu ça depuis 2013. "La nature nous rappelle à l’ordre", relativise Patrick Hatzig, Vice-président de la Métropole du Grand Nancy en charge des mobilités.


Dans la soirée  du jeudi 14 janvier 2021, le réseau Stan passe à l’ârret à cause des risques de verglas. Même chose pour le MET à Metz qui active également le plan hiver.

En début de matinée ce vendredi 15 janvier, les perturbations étaient encore nombreuses. Plus de tram pour la côte de Brabois à Nancy, remplacé par des bus, lignes arrêtées ou arrêts non desservis. "Les usagers sont un peu en colère car beaucoup de routes n'ont pas été déneigées, le tram ne circule pas de Nancy Gare jusqu'à Chu Brabois, beaucoup de lignes sont déviées, beaucoup sont très en retard au travail ou en cours", explique Michael Guimbert, un des administrateurs du groupe Facebook "Réseau STAN Nancy, Les Usagers Se Mobilisent".


Louis Blaise, le président de L’Association des Usagers de Transports de Lorraine tempère : "avec la Covid, les usagers se sont rendus compte qu’il y avait des choses plus graves et sont plus philosophes. D'autant que la réactivité a été bonne sur les ajustements et les infos".

Un tram sous haute surveillance

Alors comment ça se passe quand une alerte orange météo est annoncée ? Explications avec Philippe Duchet, directeur mobilité et relation clients de Kéolis à Nancy. "Quand le plan neige est activé, la veille au soir, tous les collaborateurs sont mobilisés. On fait des repérages sur le terrain sur huit zones clés de l’agglomération. Les infos sont centralisées et permettent d’injecter les bus sur les secteurs praticables."


Car la neige ce n’est pas le principal problème. Ce qui est venu compliquer les choses cette nuit, c’est le verglas et le givre. Et là-dessus, la ligne 1 du tramway nancéien cumule les défauts. "Le principal problème, c’est le givre des LAC, les lignes aériennes de contact. On a un camion qui suit tout le parcours du tram pour les surveiller et on fait rouler un tram à vide pour éviter qu’elles ne se refroidissent. Le second problème, c’est son manque d’étanchéité. On a dû rapatrier plusieurs véhicules au dépôt à cause de ça."

Patrick Hatzig explique : "On ne va pas prendre un marteau pour tuer une mouche et investir pour trois jours dans l’année dans des systèmes qui réchauffent les lignes aériennes de contact comme dans les pays scandinaves. Il y a beaucoup d’autres choses prioritaires à faire sur le réseau, les dessertes, etc."

"Contre le verglas, on ne peut rien faire"

A Metz, même sentiment qu’on ne pouvait pas lutter contre un tel épisode pour Béatrice Agamemnone, adjointe au maire aux mobilités et aux transports. "On a quand même eu un épisode neigeux particulièrement dense et long. Toutes les équipes étaient sur le pont à 3h du matin pour vérifier si du verglas se formait… Le problème c’est que, même si la Métropole n’a pas réduit le volume de salage, il faut que les gens roulent pour que la saumure s’active. Et avec le télétravail, il y a moins de circulation, notamment en péri-urbain. Et le sel n’est de toute façon pas actif sur le verglas".


A Metz, le Mettis articulé a tendance, lui, à avoir l’arrière qui chasse dès que le sol glisse. L’élue reconnait que la nuit a montré des choses à améliorer sur le réseau messin. "On a eu le problème d’un bus qui ne pouvait plus avancer sur la neige gelée mais surtout n’avait pas de place pour faire demi-tour. Ce sont des pistes pour optimiser le réseau"

Dès demain, la neige va laisser place au froid. Météo France prévoit jusqu’à -8 dans les prochains jours. Restez vigilant en cas de verglas.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports neige météo intempéries circulation tramway