Le maire de Ferrette distingué pour sa politique d'accueil des migrants

Le maire sans étiquette de Ferrette, François Cohendet. / © Capture France 24 tirée du documentaire "Vidéo : Ferrette, un village alsacien qui redonne espoir aux migrants".
Le maire sans étiquette de Ferrette, François Cohendet. / © Capture France 24 tirée du documentaire "Vidéo : Ferrette, un village alsacien qui redonne espoir aux migrants".

François Cohendet, maire de la commune de Ferrette (Haut-Rhin, 683 habitants) obtient le prix de la tolérance Marcel Rudloff 2018 pour avoir reconverti un des bâtiments de la commune en logements pouvant accueillir jusqu'à 80 migrants.

Par AR

Les deux premiers migrants sont arrivés le 11 février 2017, mais avant eux, l'annonce du maire avait divisé la commune. C’est l’Etat, propriétaire des bâtiment, qui fin novembre 2015, choisit Ferrette. Un bâtiment de l'ancienne caserne Moreigne est alors transformé pour accueillir 16 logements pour 80 migrants. 


Le maire, sans étiquette de Ferrette, François Cohendet, qui a reçu de nombreux messages haineux pour avoir soutenu ce projet, est distingué par le Prix de la tolérance Marcel Rudloff au même titre que sa commune et les bénévoles de l'association Les Voisins d’Ailleurs. Une façon de leur rendre hommage, selon Francis Hirn, le président de l'association Les Amis de Marcel Rudloff "pour leur attitude et leur action exemplaires en matière d’accueil, de solidarité et d’assistance de demandeurs d’asile et de réfugiés". La remise du prix aura lieu au conseil départemental du Haut-Rhin, le 16 mars.





A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait "Paroles de flic, un passé stupéfiant" - Le prix de l'héroïne

Les + Lus