Chalons-en-Champagne : La foire prête à accueilir les ardennais privés de la foire de Sedan

Le commissaire général de la foire de Châlons-en-Champagne, Bruno Forget, est conscient que l'annulation de la foire de Sedan, va pénaliser ceux qui habituellement profitent de cette tribune. " La foire de Châlons est la vôtre ! " lance-t-il aux éleveurs et à tous ceux qui le veulent.
Le compte à rebours a débuté pour la foire de Châlons-en-Champagne, dans la Marne. La soixante-quatorzième édition de celle qui constitue depuis de nombreuses années l’événement de la rentrée, en Champagne-Ardenne, doit ouvrir ses portes le 4 septembre prochain. Ce sera une manifestation soumise, bien sûr, aux contraintes sanitaires liées à l’épidémie de la Covid 19. Mais son patron, un battant, Bruno Forget, se dit : " résolu, mais attentif. Ce n’est pas la foire pour la foire," dit-il. "On ne prend pas les choses à la légère. On peut faire de l’économie en tenant compte des conditions sanitaires. "

Une invitation aux sedanais


Dans le nord des Ardennes, début septembre, la foire commerciale et agricole de Sedan est également, est depuis de longues années, un rendez-vous économique et populaire. Seulement, cette année, le Coronavirus a conduit les organisateurs à renoncer à l’organiser. Un coup dur pour l’économie locale, mais le risque était jugé trop élevé. Le concours EuroSalers qui met en compétition des bovins de la race Salers est reporté à l’an prochain, tout comme le concours européen des moutons. Pas de foire cette année, donc, mais Bruno Forget comprend combien il est important d’avoir une vitrine. C’est pourquoi, il lance une invitation aux éleveurs du département et à tous ceux qui veulent communiquer. " La foire de Châlons est la vôtre ! " Et ce n’est pas une manière de compenser des défections. A quelques rares désistements prés, la foire de Châlons-en-Champagne réunira environ sept cent soixante cinq exposants, comme l’an dernier.
 

Tout faire pour éviter un nouveau confinement


L’apparition de la Covid 19 a conduit les organisateurs à décaler de quelques jours, l’ouverture de la foire. Du 4 au 14 septembre, les visiteurs y auront accès dans le respect de strictes mesures sanitaires. " Tout d’abord, indique Bruno Forget, on va inciter les personnes " fragiles " à ne pas venir. On encourage également, et depuis plusieurs années, pour des aspects environnementaux l’achat des billets sur internet. Les transports en commun sont aussi conseillés, et ceux qui pour nous rejoindre utiliseraient les navettes, seront contrôlés pour la température. Du gel hydro-alcoolique sera bien sûr à disposition. A l’entrée de la foire, prise des températures frontales, et les fouilles seront, comme l’an dernier effectuées, pour assurer la sécurité sur le site de treize hectares. Côté exposant, un protocole sera adressé aux corporations. Mais, je suis très confiant, on voit bien, par exemple, que les restaurants s’adaptent à cette situation. A l’intérieur des halls, c’est une évidence, ce serait anormal de ne pas mettre de masque. Les gens ont bien compris qu’il fallait faire un minimum d’effort. Pour ce qui se déroule à l’air libre, on ne présage de rien. Une réunion est prévue à ce sujet le 20 août prochain."

Foire en scène


Parmi les très nombreux visiteurs de la foire de Châlons-en-Champagne, on compte des amateurs de spectacles. L’affiche est toujours alléchante. Cette année, par exemple, on attend sur scène : M Pokora, Trust, Yves Duteil ou encore Christophe Maé. " Sur les grands concerts, il faudra procéder à un comptage, " indique Bruno Forget. " Mais il y a encore des discussions, des adaptations. Et ça n’empêche pas d’avoir du bon sens. "
L’année dernière, la foire de Châlons-en-Champagne, dans la Marne, avait comptabilisé deux cent soixante mille visiteurs. Difficile, pour l’heure, de savoir si le millésime 2020 battra ce record.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
foire de châlons fêtes locales foires événements sorties et loisirs économie covid-19 santé société