EN IMAGES. Épiphanie : elle a une collection de plus de 40 000 fèves

Sabrina Faille traque la fève depuis plus de quinze ans. Cette fabophile en possède plus de 40 000, de toutes les formes et de toutes les tailles. Mais plus que la quantité, c’est la qualité qui compte avant tout pour cette Marnaise. Elle a bien voulu nous dévoiler une partie de sa collection.

À chaque épiphanie, c’est le même rituel pour Sabrina Faille. La collectionneuse part en quête de nouvelles fèves. Nous la retrouvons alors qu'elle vient récupérer une galette et une collection de fèves dans la boulangerie de Jean-Baptiste Prévot à Saint-Martin-L'Heureux, dans la Marne.

"C’est la chasse ! C'est comme les enfants qui vont à la chasse aux œufs quand c'est Pâques. Moi, je viens à la chasse aux fèves", confie la passionnée à notre journaliste Isabelle Griffon. "La galette ne peut pas aller sans la collection. Je trouve tous les moyens, il faut que je l’aie."

Elle peut compter pour cela sur l'aide de son boulanger, qui lui met chaque année de côté la collection complète. Pour 2024, ce sont des VéloSoleX, une série qu’elle ne possédait pas encore.

"C'est un petit plaisir personnel. J'ai hâte de rentrer, de la répertorier et de la mettre dans mes vitrines", explique la fabophile. Car oui, c'est comme ça qu'on appelle les collectionneurs de fèves.

Des vitrines, il en faut beaucoup pour abriter la collection de cette habitante de Sainte-Marie-à-Py, dans la Marne. Elle possède une collection impressionnante de plus de 40 000 fèves, de toutes les formes et de toutes les tailles.

On y retrouve notamment des maxi-fèves, d'une dizaine de centimètres de haut. "Ce sont des fèves présentées en boulangerie, pour mettre sur des gâteaux, mais pas dans des galettes", détaille Sabrina.

"Je veux marcher au coup de cœur"

La passionnée déniche ses fèves chez les boulangers bien sûr. Mais c'est aussi dans les salons, les brocantes et sur internet qu'elle trouve les perles rares qui manquent à sa collection. "J’essaie de chercher des choses que les gens n’ont pas, et surtout je veux marcher au coup de cœur. Si j'en vois une qui me plait sur internet, je vais embêter mon mari et mes enfants pour l'avoir. Quitte à faire 100 km pour avoir la série."

Ses préférées sont des figurines en porcelaine, des émaux de Longwy, fabriqués en Lorraine. "Elles sont très jolies, elles sont plus définies. La finition est très belle. Ce sont des fèves un peu plus rares." 

Si Sabrina ne cherche pas à battre des records, il lui reste de toute façon un peu de chemin avant de rattraper la plus grande collectionneuse de France, l'Alsacienne Jacqueline Goepfert. Nous l'avions rencontrée en 2020 chez elle à Pfastatt (Haut-Rhin) et elle chiffrait sa collection à 167 000 pièces. "Je ne sais plus où les mettre tellement il y en a", nous confiait-elle.

Depuis, elle a semble-t-il trouvé une solution puisque nos confrères de France Bleu qui l'ont revue il y a peu nous indiquent qu'elle amasse désormais plus de 188 400 fèves.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité