Drogue, alcool : l'entrepreneur Jérôme Adam signe un film qui laisse la parole aux frères et sœurs des personnes dépendantes

L'entrepreneur Jérôme Adam, originaire de la Marne, présente ce jeudi 29 juin au Palace d'Epernay "Tout pour être heureux ?", un film sur les addictions à la drogue et à l'alcool qui fait écho à son histoire familiale. Une œuvre à la fois intime et universelle.

À l’origine de ce film, il y a une angoisse. Celle d'un père, soucieux de ne pas revivre avec sa fille ce qu'il a vécu avec son frère : la descente aux enfers d'un proche, rongé par la drogue et l'alcool. "J’ai voulu comprendre comment mieux protéger ma fille des addictions, explique Jérôme Adam, comment la rendre responsable sans pour autant chercher à lui faire peur ou à la culpabiliser. Ce film m'a aidé à calmer cette angoisse."

En 2008, cet entrepreneur perd son frère aîné, emporté à 35 ans par ses addictions. Sur le papier, ce frère avait pourtant "tout pour être heureux" : beau, intelligent, issu d’un milieu privilégié. Fils d'un producteur de champagne, il a grandi dans un village de la Montagne de Reims avant de sombrer à l'adolescence dans les stupéfiants.

Histoire de quatre fratries

Une histoire intime que ce Marnais d'origine évoque sur grand écran en partant à la rencontre d'autres personnes qui ont subi la dépendance d'un frère ou d'une sœur. De la Champagne à la Normandie, en passant par Barcelone et même New York, sa quête l'emmène à travers l'histoire familiale de quatre fratries.

"Ils ont entre 22 et 60 ans et ont chacun un vécu différent, souligne Jérôme Adam. Certains venaient de perdre leur sœur, d'autres avaient un recul plus important. Dans tous les cas, j’ai été frappé de voir à quel point les langues se déliaient, la parole se libérait." Le film évoque le sentiment d'impuissance, de culpabilité, le deuil, mais aussi l'écoute et l'amour. "Des thèmes universels qui permettent au public de s'identifier même quand il n’est pas concerné", précise-t-il.

La bande-annonce / Trailer from JCPMY on Vimeo.

Pour faire connaître son documentaire intitulé "Tout pour être heureux ?", Jérôme Adam parcourt la France. Plus de 70 villes et salles de cinéma ont déjà présenté ce film réalisé par Olivier Le Bris. Ce jeudi 29 juin, il sera au palace d'Epernay (Marne), dans le cadre du programme "Juin sans joint", avec le Centre spécialisé d'accueil et de soin pour les toxicomanes. Lors des débats qui suivent les projections, il est souvent frappé par le nombre de personnes concernées, venant de tous milieux sociaux.

"Développer à l'école la confiance en soi"

"Ce film, c’est aussi un moyen de sensibiliser les consommateurs en allant sur le terrain des émotions, en leur faisant prendre conscience de l’impact de leur consommation sur leur entourage, espère-t-il. Grâce à ce film, j’ai compris qu'avant d’être un problème, les substances prises peuvent être des solutions pour avoir davantage confiance en soi, jusqu’à la bascule dans la dépendance." 

Pour lutter contre ces addictions parfois fatales, il milite pour que les programmes scolaires développent les compétences psychosociales comme la confiance en soi ou la gestion de l’influence du groupe. Et regrette que "la prévention soit encore si peu développée en France". Il porte un message aussi pour que la famille soit davantage intégrée dans le processus de soin.

Entrepreneur dans l'âme

Avec son ami Guillaume Buffet, ce père de famille de 46 ans, qui vit aujourd'hui à Paris, monte sa société de production baptisée "J'en crois pas mes yeux". Une référence à peine voilée à son propre handicap. Jérôme Adam a perdu la vue à l'adolescence à cause d'une tumeur au cerveau. Depuis, il apprend à ne pas subir les événements et se découvre une âme d'entrepreneur. Il crée deux start-up, conseille les entrepreneurs, écrit un livre, réalise en tandem l'ascension du Mont Ventoux et se lance dans la production de web-séries sur la diversité. 

L'homme n'est pas du genre à rester passif. Son prochain projet ? "Créer une fondation privée sur la question de l’addiction autour de la famille. Elle servirait à développer des projets de prévention et à accompagner les familles confrontées à ce tabou." Un tabou qu'il aura du moins contribué à briser grâce à son film.

En pratique

Le film est présenté ce jeudi 29 juin, à 20h, au cinéma le palace d'Epernay. La projection sera suivie d'un débat avec Jérôme Adam. L'entrée est gratuite, sous réserve des places disponibles.

D'autre projections-débats seront organisées dans la région Grand Est à :

  • Colmar : le vendredi 29 septembre, à 19h45, au cinéma CGR
  • Epinal : le jeudi 5 octobre, à 20h, au cinéma Le palace

  • Reims : le jeudi 16 novembre, à 20h30, au cinéma Opéraims.